Getty Images

Thiem, une petite frayeur pour débuter

Thiem, une petite frayeur pour débuter

Le 27/05/2019 à 21:03Mis à jour Le 27/05/2019 à 22:26

ROLAND-GARROS - Dominic Thiem a eu chaud. Accroché par Tommy Paul, lundi, lors de son entrée en lice dans le tournoi, le finaliste de l'édition 2018 a dû batailler pour venir à bout de l'Américain. Vainqueur en quatre manches (6-4, 4-6, 7-6(5), 6-2), le 4e mondial a évité l'accident de parcours après un combat de 2h31. Il affrontera le Kazakh Alexander Bublik au 2e tour.

Dominic Thiem en a bavé. Mais il en s'en est sorti en joueur expérimenté. Attendu au tournant pour son entrée en lice, le finaliste de l'édition 2018 a eu toutes les peines du monde à venir à bout de Tommy Paul, lundi, lors du 1er tour de ce Roland-Garros version 2019. Vainqueur en quatre manches, Thiem a passé 2h31 pour cette première sur les courts de la porte d'Auteuil. C'est pas mal. Mais ça aurait pu être pire. Bien pire.

Si jouer l'Américain d'entrée de tournoi n'était sûrement pas un cadeau, voir le 4e joueur mondial être autant accroché a dû surprendre le public du court Suzanne-Lenglen. L'adversaire de Thiem, pas le plus connu de la génération montante aux Etats-Unis, a quand même un petit pedigree, spécialement sur ocre. Thiem, finaliste du simple juniors en 2011, affrontait ici le vainqueur de l'édition 2015. Forcément, il y allait avoir quelques étincelles. A vrai dire, ce duel sentait bon la brique pilée.

Vidéo - Thiem - Paul : Les temps forts

02:39

Thiem a sonné la révolte dans le tie-break du 3e set

Le sort de ce match s'est joué dans le jeu décisif du 3e set. A égalité à un set partout, le premier pour Thiem et le deuxième dans l'escarcelle de Paul, les deux joueurs ont offert un tie-break montagnes russes. Paul a mené les débats. Il a mené 4-0 exactement, avant de subir la révolte de son adversaire dont les alarmes ont sonné. S'il perdait ce troisième acte, le joueur de Wiener Neustadt se serait retrouvé dans un sacré pétrin. Il a donc dit non à tout ça et commencé sa remontée fantastique. De 0-4, il est passé à 5-4, avant de boucler ce tie-break sur le score de 7 points à 5. La bascule psychologique a été logiquement de son côté après ça. Le quatrième et dernier set a ressemblé à un cavalier seul.

A défaut de voir un match à sens unique, le Lenglen a pu profiter d'une très bonne rencontre de tennis. Grâce aux deux hommes évidemment qui ont joué pendant trois manches du bon tennis, du très bon par moments. La palme de la surprise est évidemment revenue à Paul, dont la science sur terre battue, et son excellente capacité à retourner le service de Thiem, ont fait déjouer son adversaire, pas toujours capable de faire la différence en fond de court et un peu tendu dans l'ensemble. Un peu maladroit parfois, Paul, 22 ans, a peut-être pris date pour quelque chose à Paris. Il faudra repasser pour lui. Pour Thiem, la suite des événement se fera face au Kazakh Alexander Bublik.

Tommy Paul lors de son duel face à Dominic Thiem à Roland-Garros 2019

Tommy Paul lors de son duel face à Dominic Thiem à Roland-Garros 2019Getty Images

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0