Getty Images

Federer - Wawrinka, l'équation à deux inconnues

Federer - Wawrinka, l'équation à deux inconnues

Le 03/06/2019 à 22:33Mis à jour Le 04/06/2019 à 12:03

ROLAND-GARROS – Vous prendrez bien un bon vieux duel 100% suisse pour une place en demi-finale ? Roger Federer, tranquille depuis le début de la quinzaine, retrouve mardi son compère Stan Wawrinka. Le premier a-t-il vraiment la carrure pour aller au bout, alors qu'il n'a pas encore eu de véritable opposition ? Le second aura-t-il suffisamment d'essence après son éreintant combat face à Tsitsipas ?

Le contexte

Le quart de finale théorique de cette zone du tableau, entre Roger Federer et Stefanos Tsitsipas, aurait eu de quoi mettre en transe le public parisien. Il s'en est fallu de peu. Mais cette affiche-là est tout aussi attrayante. Federer-Wawrinka, c'est presque un classique. L'un comme l'autre avait un point d'interrogation au-dessus de la tête avant ce tournoi. Comment Federer allait-il se comporter à Roland-Garros après quatre années d'absence ? Wawrinka avait-il encore le physique (plus que le jeu) pour être un client sérieux en Grand Chelem ?

C'est parce qu'ils ont chacun levé ces doutes que "Rodgeur" et "Stan the man" vont se retrouver mardi pour une place dans le dernier carré. S'ils ont convergé au même point, c'est peu dire que le chemin emprunté a été différent. Rectiligne promenade pour Federer, pentu et tortueux pour Wawrinka. L'ainé des deux Suisses n'a pas perdu un set dans ce tournoi et n'a passé que 7h10 sur les courts en quatre matches. Rien que sur ses deux dernières rencontres face à Dimitrov et Tsitsipas, Wawrinka a eu besoin de huit heures et demie. La faculté de récupération du Vaudois constitue incontestablement un des paramètres de ce match.

Roger Federer et Stan Wawrinka

Roger Federer et Stan WawrinkaGetty Images

Leur parcours

Roger Federer

1er tour : Lorenzo Sonego (Ita) – 6-2, 6-4, 6-4
2e tour : Oscar Otte (All) – 6-4, 6-3, 6-4
3e tour : Casper Ruud (Nor) – 6-3, 6-1, 7-6
8e de finale : Leonardo Mayer (Arg) – 6-2, 6-3, 6-3

Vidéo - Federer était en mode démonstration : les plus beaux coups de sa victoire face à Mayer

02:41

Stan Wawrinka

1er tour : Jozef Kovalik (Rtc) – 6-1, 6-7, 6-2, 6-3
2e tour : Christian Garin (Chi) – 6-1, 6-4, 6-0
3e tour : Grigor Dimitrov (Bul) – 7-6, 7-6, 7-6
8e de finale : Stefanos Tsitsipas (Grè) – 7-6, 5-7, 6-4, 3-6, 8-6

Vidéo - Wawrinka - Tsitsipas : Les meilleurs moments d'un chef-d'oeuvre

03:00

Face à face

Très net avantage à Roger Federer, qui s'est imposé 22 fois en 25 confrontations. Même constat en Grand Chelem, où le Bâlois mène 6-1. Il a par ailleurs remporté leurs six derniers matches, le plus récent remontant seulement au mois de mars, à Indian Wells. Tous les indicateurs "historiques" entre les deux hommes pourraient donc sembler au vert pour Federer.

Sauf que Wawrinka a appris à ne pas se laisser perturber par ce type de rapport de force. Il a déjà battu Djokovic et Nadal en finale de Grand Chelem en dépit d'un ratio victoires-défaites au moins aussi catastrophique face à eux.

Surtout, la terre battue joue en faveur du Vaudois. C'est clairement sur cette surface qu'il rivalise le mieux avec son aîné. Il y a obtenu ses trois seules victoires, à Monte-Carlo en 2009 et 2014 et, bien sûr, à Roland-Garros en 2015. Sur ocre, Roger Federer ne mène ainsi que 4-3.

Vidéo - En moins d'une heure, Federer a encore donné une leçon à Wawrinka

03:00

Trois stats à avoir en tête

2. S'il s'impose mardi, Stan Wawrinka intègrera le club des joueurs ayant battu Roger Federer plus d'une fois en Grand Chelem. Rafael Nadal et Novak Djokovic mènent la meute, et de loin, avec neuf succès chacun contre le Suisse. Derrière, loin derrière, on trouve six joueurs comptant deux succès face au Suisse : Alex Corretja, Arnaud Clément, David Nalbandian, Juan Martin del Potro, Jo-Wilfried Tsonga et Tomas Berdych.

4. Roger Federer a été battu à quatre reprises en quarts de finale à Roland-Garros. C'est, avec la finale, le stade du tournoi où il a subi le plus grand nombre de défaites. Il s'est incliné aux portes du dernier carré en 2001 (Corretja), 2010 (Söderling), 2013 (Tsonga) et 2015 (Wawrinka). Son revers contre Söderling en 2010 avait mis un terme à son historique série de 23 demi-finales consécutives.

317. En minutes, la différence de temps passée sur les courts depuis le début du tournoi par les deux joueurs. Federer a eu besoin de seulement 7h10 pour boucler ses quatre premières rencontres. Wawrinka, lui, a mis 12h27, soit cinq heures et dix-sept minutes de plus que son aîné.

Ils ont dit

Roger Federer : "Je suis heureux de revoir Stan jouer à son meilleur niveau et sans douleur. Ces opérations du genou, on ne sait jamais si on va pouvoir s'en remettre complètement. C'est comme une deuxième vie pour lui sur le circuit, parce que je pense que, pendant un moment, il n'était pas sûr de pouvoir revenir."

Stan Wawrinka : "Chaque fois que je rentre sur le court contre Roger, je sais que ça va être très difficile. Il a quelque chose qui le rend spécial et ce n'est jamais simple de le battre. Mais je suis prêt pour ce défi, je sais ce que je peux faire et si je joue mon meilleur tennis, il peut y avoir un gros combat."

Notre avis

Ce Federer-Wawrinka, c'est toujours une équation à deux inconnues. Une de chaque côté. Roger Federer n'a toujours pas été testé dans cette quinzaine. Il joue bien et parait dynamique physiquement. Mais au fond, que sait-on vraiment de lui ? Aucun de ses quatre premiers adversaires n'avait l'étoffe suffisante pour que l'on mesure pleinement l'épaisseur du cuir federien. Son premier gros match, ce sera ce quart de finale. A condition que Stan Wawrinka soit d'attaque. Car voilà bien l'autre interrogation, la plus importante, de ce match : dans quel état l'abordera Wawrinka ?

L'ancien numéro 3 mondial n'était plus habitué aux joutes de ce type. Face à Dimitrov, et bien davantage encore contre Tsitsipas, il a démontré sa faculté à tenir la distance. On ne gagne pas un match de plus de cinq heures contre un joueur de cette trempe sans être au top physiquement. Mais il doit maintenant enchainer. A 34 ans, la récupération après une bataille d'une telle intensité n'a rien d'une sinécure, ni même d'une garantie. S'il n'y avait cette dimension du problème, nous aurions volontiers miser sur Wawrinka, tant son niveau de jeu impressionne depuis quelques jours. S'il a pleinement récupéré, il peut tout à fait prolonger sa belle histoire. Mais c'est tout de même un gros "si".

Pronostic : Roger Federer en quatre sets

Roger Federer lors du troisième tour de Roland-Garros

Roger Federer lors du troisième tour de Roland-GarrosGetty Images

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0