Ils étaient quatre engagés en quarts de finale, sans aucun duel fratricide. L'espoir d'un dernier carré 100% tricolore était donc autorisé sur le papier dans le tournoi juniors masculin. Mission accomplie. L'un après l'autre, Arthur Fils, Giovanni Mpetshi Perricard, Sean Cuenin et Luca Van Assche sont allés chercher leur qualification jeudi, signant un "Grand Chelem" historique : jamais le tennis français n'avait trusté les quatre places de demi-finalistes chez les juniors.
Tombeur au tour précédent de l'Américain Bruno Kuzuhara, tête de série numéro 2, Arthur Fils a brillamment ouvert le bal en battant en deux sets l'Espagnol Daniel Rincon (6-2, 6-3) sur le court numéro 6. Vainqueur de l'Orange Bowl en décembre 2020, Fils est le cadet de la bande du haut de ses 16 ans. Invité lors des qualifications du tableau seniors, il avait fait sensation voilà deux semaines en battant Bernard Tomic avant de s'incliner au tour suivant.
Roland-Garros
La journée des Français : Huit éliminés sur neuf représentants, hécatombe chez les Bleus
30/05/2021 À 12:09

Cuenin fait tomber la tête de série N°1

Vendredi, Arthur Fils affrontera pour une place en finale le Français le plus haut classé dans le tableau, Giovanni Mpetshi Perricard. Le Lyonnais, tête de série numéro 5, n'a fait qu'une bouchée de l'Ukrainien Viacheslav Bielinskyi (6-2, 6-1). Pour Fils et Mpetshi Perricard, ce sera, vraiment, un petit duel entre amis puisque les deux jeunes pousses tricolores font équipe en double dans le tournoi juniors. Ils sont d'ailleurs, là aussi, qualifiés pour les demi-finales.
L'autre ticket pour la finale juniors se jouera donc entre Sean Cuenin et Luca Van Assche, deux autres membres de la classe 2004. Cerise sur le gâteau, eux aussi se sont imposés en deux manches jeudi. Mention spéciale à Cuenin, tombeur de la tête de série numéro un du tableau, le Chinois Juncheng Shang (6-4, 7-5). Luca Van Assche a parachevé cette superbe journée en s'imposant à son tour dans le dernier quart de finale, devant l'Espagnol Daniel Merida Aguilar (7-6, 6-4), avec un break décisif sur le dernier jeu. Enfin du bleu dans le ciel de Roland-Garros...

Di Pasquale: "Cet acharnement contre le tennis français est violent et insupportable"

Roland-Garros
Le tournoi aura bien lieu en mai avec la jauge de public "la plus élevée possible"
05/03/2021 À 17:36
Roland-Garros
"Swiatek a encore prouvé que le jeu stéréotypé des filles, c'est bien fini !"
14/10/2020 À 13:35