Coup de tonnerre à Roland-Garros. Non, il ne s’agit pas de la météo capricieuse cette semaine mais d’un forfait d’envergure mercredi : celui de Serena Williams, triple championne du côté de la Porte d’Auteuil. Apparue en difficulté lors de son début de 1er tour lundi, la joueuse aux 23 titres du Grand Chelem ne jouera donc pas face à Tsvetana Pironkova pour une revanche du quart de finale du dernier US Open. L'Américaine souffre d'une blessure au tendon d'Achille.

S.Williams : "Après l'échauffement, on s'est dit que ce ne serait pas une bonne idée que je joue"

Roland-Garros
Un départ diesel, puis un coup d'accélérateur : Serena a bien géré son entrée en lice
28/09/2020 À 15:06

Serena Williams n’avait donc pas complètement récupéré. Touchée au même endroit lors de sa demi-finale contre Victoria Azarenka à Flushing Meadows voici près de trois semaines, elle avait zappé les tournois de préparation sur terre battue. On pouvait alors aussi supposer que l’enchaînement trop violent du dur à l’ocre et le peu de temps pour l’encaisser était une des raisons de cette impasse. Vraisemblablement, l’Américaine était bien plus gênée qu'elle ne voulait le montrer.

"J'ai du mal à marcher"

"J'adore Paris et la terre battue, et je voulais vraiment tout tenter pour jouer ici. C'est mon tendon d'Achille qui n'a pas eu assez de temps pour guérir correctement après l'US Open. Son état s'est quelque peu amélioré, mais sur le long terme, je ne pense pas que j'aurais été capable d'enchaîner les victoires ici. J'ai du mal à marcher, donc c'est quand même le signe flagrant que je devrais essayer de récupérer au lieu de jouer", a ainsi expliqué la cadette des soeurs Williams en conférence de presse.

Lors des jours précédents son entrée en lice à Paris, l'Américaine avait écourté la plupart de ses séances d'entraînement. On sait désormais ce qu'il en était. Venue en France pour tenter de décrocher un 24e Majeur qu'elle chasse depuis son retour à la compétition en 2018 après avoir eu un enfant, la reine Serena ne pourra donc retenter sa chance qu'en 2021. Le défi se complique encore pour une joueuse, qui toute légende qu'elle est, affiche désormais 39 printemps au compteur.

US Open
Azarenka brise le rêve de Serena
11/09/2020 À 04:45
US Open
Serena y prend goût : "Je suis prête à jouer trois sets à chaque match"
09/09/2020 À 21:21