Daniil Medvedev aura traversé cette première semaine en mode Nadal-Djokovic. Trois matches, trois victoires en trois sets, un minimum de temps passé sur le court et une impression globable d'autorité que l'on ne soupçonnait pas avant le tournoi. Bref, une première moitié de quinzaine parfaite pour le vainqueur de l'US Open 2021, qui n'avait pourtant pas gagné le moindre match sur terre battue en ce printemps, qu'il avait passé majoritairement à l'infirmerie.
Samedi, sur le court Suzanne-Lenglen, il n'a pas laissé la moindre chance à Miomir Kecmanovic. Le jeune Serbe semblait pourtant sur le papier de nature à contrarier le protégé de Gilles Cervara, mais ce dernier a attaqué son match tambour battant et n'a jamais levé le pied pour s'imposer en trois manches (6-2, 6-4, 6-2) en une heure et quarante-huit minutes. En trois rencontres, il n'a laissé traîner que 24 jeux en route. Impressionnant.
ATP Santa Ponsa
Battu par Bautista Agut, Medvedev dit adieu au gazon en 2022
23/06/2022 À 17:15

Il prend de bonnes habitudes

Dans les deux premier sets, injouable au service, Daniil Medvedev a mis une pression constante sur ses jeux de retours. Il a été récompensé à chaque fois par deux breaks précoces, à 1-1 dans la manche d'ouverture, puis dès le premier jeu dans le deuxième acte. Sur l'ensemble de ces deux manches, le Moscovite a joué 33 points derrière sa première balle. Il n'en a perdu que cinq. 85% de réussite.
L'espace d'un quart d'heure, Miomir Kecmanovic a semblé pouvoir bousculer un peu plus le numéro 2 mondial à l'entame du set suivant. Il a même obtenu une balle de break sur le premier jeu de service de Medvedev, en vain. Sa chance était passée. A 2-2, le Serbe a ensuite sauvé deux balles de break à son tour, avant de craquer sur la troisième. C'était terminé. Il n'allait plus inscrire le moindre jeu.
Quart de finaliste presque surprise l'an dernier, Daniil Medvedev est en train de prendre de bonnes habitudes à Roland-Garros. On le sent beaucoup plus à l'aise, notamment à l'échange, où il a appris la patience. Son tableau ne s'annonce pas inintéressant, avec Marin Cilic ou Gilles Simon en huitièmes de finale, puis un possible quart contre Andrey Rublev ou Jannik Sinner pas simple sur le papier mais certainement pas injouable. Et si l'ami Daniil se découvrait une ambition parisienne ?

Daniil Medvedev, Roland Garros 2022

Crédit: Getty Images

ATP Halle
Hurkacz inflige une sacrée claque à Medvedev en finale
19/06/2022 À 14:16
ATP Halle
Encore une finale pour Medvedev
18/06/2022 À 14:27