La belle histoire est terminée pour Diane Parry. La Française a été logiquement éliminée de Roland-Garros, vendredi, en fin de journée, après sa défaite au 3e tour face à Sloane Stephens en deux manches sur le court Philippe-Chatrier (6-2, 6-3). Malgré un sursaut en fin de match, la joueuse de 19 ans n'a pas réussi à renverser la situation face à une joueuse plus expérimentée et plus tacticienne. Conséquence : elle ne jouera pas le premier 8e de finale de sa carrière en Grand Chelem et à Roland-Garros.
Cette défaite affaiblit le contingent français. De cinq représentants, voilà les Bleus avec quatre flèches. Deux chez les dames avec Léolia Jeanjean et Alizé Cornet et deux chez les messieurs avec Gilles Simon et Hugo Gaston. Tout ce beau monde jouera son 3e tour samedi.
Roland-Garros
Gauff, tout d'une grande
31/05/2022 À 14:23

"La victoire de Korda sur Alcaraz à Monte-Carlo n'aura aucune incidence sur leur 3e tour à Paris"

Une rébellion trop tardive pour Parry

La défaite de la Française a été la conséquence de la logique. Après un bon départ dans les intentions, Parry a rapidement perdu son engagement et le premier acte. Peu à l'aise avec le jeu plus typé terre battue de Stephens, l'espoir du tennis français a passé la plupart de son match à faire des cadeaux. C'est principalement son revers qui lui a fait défaut.
Parry n'a pas manqué d'envie pour autant dans ce 32e de finale. Et dire qu'elle s'est complètement ratée serait d'ailleurs une erreur. Cela ressemblait plus à une prise de date avec des devoirs à faire qu'à un énorme manqué. Plus offensive, elle a souvent tenté d'être dans le court pour distribuer en coup droit ou finir au filet. C'est passé quelque fois, mais pas assez pour faire trembler la maison Stephens.

Wilander : "Une chanson pour Noah ? I Shot the Sherif, c'était jouer face à un gros gaillard !"

La seconde manche a ressemblé à la première. Parry a concédé un double break très rapidement et son sort n'a tenu qu'à un fil. A 1-5, elle a joué un jeu marathon derrière son engagement et sauvé une première balle de match. Alors que la bagarre faisait rage, les deux joueuses ont été stoppées pendant dix minutes suite au malaise d'un spectateur en tribune.
Après cette pause forcée, Parry a failli retourner le match. Elle a remporté son engagement, effectué un premier debreak, avant de... coincer à nouveau. A 3/5, 15/0, elle a recommencé à subir à nouveau l'énorme lift de sa rivale, passée en mission sauvetage. Cette tactique de dernière minute a porté ses fruits pour l'ancienne finaliste du tournoi. Pour Parry, l'avenir lui appartient. On reverra son jeu offensif et son revers à une main à la Porte d'Auteuil.
Roland-Garros
Parry est magique !
23/05/2022 À 13:39
WTA Indian Wells
Osaka plus forte que le vent et Stephens
11/03/2022 À 06:45