Getty Images

Rolex Paris Masters - Federer : "Ça valait définitivement le coup de venir à Paris"

Federer : "Ça valait définitivement le coup de venir à Paris"

Le 03/11/2018 à 22:56Mis à jour Le 04/11/2018 à 00:43

ROLEX PARIS MASTERS – Vaincu par Novak Djokovic en demi-finale après une magnifique bataille, samedi, à Paris, Roger Federer a tiré un bilan très positif de son passage en France.

Roger Federer ne regrette pas d'être passé faire un tour à Paris. Absent depuis trois ans et l'édition 2015 du Rolex Paris Masters, le Suisse a tiré un bilan très positif de son passage dans la capitale française dans la foulée de son sacre chez lui à Bâle. Malgré la défaite face à Novak Djokovic en demi-finale au terme d'un des plus beaux matches de la saison, Federer a fait une analyse objective de la situation et elle a été positive.

Venu peaufiner son jeu en vue du Masters à Londres, le n°3 mondial a été servi. Il a pleinement atteint son objectif de retrouver un niveau technique digne de son standing et de ses ambitions. Son succès face à Kei Nishikori et ce duel homérique face à Djokovic lui ont redonné le goût sucré-salé de la compétition. "J'ai joué à un bon niveau, bien sûr j'ai quelques regrets. Vous en avez toujours quand vous perdez un match si serré", a-t-il analysé.

Federer "content" de son jeu

Devenu très irrégulier depuis son retour à la compétition en juin - où une blessure à la main est venue perturber ses plans - ce niveau d'ensemble avait besoin d'un bon coup de fouet. D'un déclic. Coup droit en berne, première balle défaillante, jeu de jambes souvent déréglé, manque de contrôle dans ses rencontres : le listing des choses à régler était long. Et Federer a trouvé les réponses qu'il était venu chercher du côté de Bercy.

"L'accueil a été génial, j'ai joué du bon tennis. La semaine dernière, j'ai gagné un titre, ça m'a donné pas mal de confiance, on le voyait aujourd'hui (samedi) dans les moments clés : j'ai sauvé plein de balles de break, je n'étais pas nerveux, pas crispé", a expliqué le Suisse passé très rapidement en conférence de presse après sa défaite.

Venu enchaîner deux-trois rencontres et pas forcément plus au départ, Federer a également réussi son objectif numérique et préservé ses forces. C'est son attitude d'ensemble qui lui a plu : il a eu du répondant face à ce qui se fait de mieux. "Cela montre que j'ai pris de nouveau l'habitude de jouer des matches, j'enchaîne les points, je suis dans le rythme, c'est ce que j'ai ressenti aujourd'hui. Je suis content de mon jeu, il est meilleur que la semaine dernière à Bâle", a ajouté l'homme aux 20 Grands Chelems. "Là-bas, j'ai gagné le tournoi et ici, j'ai atteint les demi-finales et il a fallu quelqu'un du calibre de Novak pour me battre. Donc tout va bien. Mais au final, c'était un bon tournoi. Ça valait définitivement le coup de venir à Paris."

Roger Federer et Novak Djokovic au Rolex Paris Masters

Roger Federer et Novak Djokovic au Rolex Paris MastersGetty Images

Objectif Masters

S'il y autre chose à retenir de cette semaine parisienne, c'est le contenu de sa prestation face à Novak Djokovic. A des années-lumière du Serbe en finale du Masters 1000 de Cincinnati au mois d'août dernier, une rencontre décrite comme la plus mauvaise de sa carrière au niveau du retour de service, Federer a joué son meilleur match depuis trois ans face à son autre grand rival du circuit. "C'est une rivalité intense et qui me plaît. C'est du bon tennis. On a tous les deux envie de gagner. On déteste perdre", a soutenu le Suisse au moment d'évoquer sa rivalité avec Djokovic. "Novak surfe manifestement sur une dynamique, ça se sent. Et, à la fin, ça s'est joué à des petites choses par-ci, par-là."

Djokovic himself est allé dans le sens de Federer. Bousculé par son adversaire, tout en réussissant une prestation de très haute volée, le futur n°1 mondial a classé cette rencontre parmi les plus difficiles de sa très longue carrière. "C'est peut-être l'un de nos meilleurs duels", a souligné le joueur de Belgrade. "Avec le match face à Rafael Nadal joué en demi-finale de Wimbledon, c'était peut-être l'un des matches les plus excitants de ma saison. Nous avons eu des matches épiques avec Roger depuis notre rivalité, mais clairement, c'est l'un des meilleurs je pense, en terme de niveau de jeu. La qualité de son service a été extraordinaire. D'habitude je me sens bien au retour. Mais là, je ne pouvais pas faire grand chose."

Après deux semaines chargées mais positives avec son trophée bâlois en poche et un retour en France marqué du sceau de la qualité, Federer va se projeter sur son dernier objectif de la saison 2018 : le Masters où il a clairement annoncé son intention de gagner sept ans après son dernier sacre et sa déconvenue en demi-finale face à David Goffin la saison dernière. "Je vais me reposer maintenant, et bien me préparer pour Londres", a conclu Federer qui a une belle opportunité de boucler sa saison comme il l'avait commencé : par un sacre de prestige. L'opération Londres a officiellement débuté.

Roger Federer lors du Rolex Paris Masters
0
0