Andy Murray continue son bonhomme de chemin à Shanghai. L'Ecossais est resté invaincu dans le Masters 1000 chinois en ralliant une troisième finale de suite. Roger Federer, finaliste en 2010, n'a pas pu empêcher le numéro trois mondial de rejoindre Novak Djokovic. Malmené par son adversaire et en panne de secondes balles tranchantes, le numéro un mondial s'est incliné en deux sets secs et verra le Serbe réduire l'écart avec lui en tête du classement ATP. Après une défaite en demi-finale de Tokyo, Murray repart de plus belle pour jouer sa septième finale de la saison avec un quatrième trophée dans le viseur, après l'US Open, les Jeux Olympiques et Brisbane.
Murray disputera sa deuxième finale de l'année en Masters 1000, après Miami. En Floride, il avait déjà Djokovic en face de lui, sans succès. Face à Federer qu'il retrouvait depuis leur double confrontation en finale à Wimbledon, l'Ecossais n'a pas été malheureux. En grosse difficulté au service et au retour, auteur de 33 fautes directes, le numéro un mondial a été loin de son meilleur niveau. Breaké d'entrée de partie, le Suisse a immédiatement répliqué. Mais un jeu de service catastrophique à 2-2, avec trois doubles fautes consécutives - sans doute une première dans sa longue carrière - lui a coûté cher.
Federer en mal de secondes balles
Masters Shanghai
Simon et Benneteau filent en quart, Murray s'arrête là
09/10/2014 À 06:52
Murray, avec des retours et une défense toujours aussi aiguisés, en a profité pour prendre le service et empocher le premier set. Federer s'est à nouveau retrouvé en difficulté au début du second set, en ayant à sauver sept balles de break dès le premier jeu de la manche, la faute à un pourcentage catastrophique de réussite sur secondes balles (36% sur l'ensemble du match). Il s'en est sorti grâce à un peu d'intox, en réclamant la fermeture du toit pour cause de pluie. Il n'a pas obtenu gain de cause, mais a réussi à se reconcentrer et à sauver sa mise en jeu.
Un gros déchet en retour a cependant continué à l'empêcher de mettre la pression sur Murray. Et l'Ecossais a saisi une nouvelle opportunité, toujours à 2-2. Mené 0-40, il a aligné cinq points d'affilée pour faire la différence. L'interruption due à la pluie et la fermeture du toit, avant le dernier jeu, sont arrivées trop tard pour sauver le Suisse. Une défaite malvenue pour lui, car elle va permettre à Djokovic de lui reprendre des points supplémentaires dans la course à la place de numéro un mondial, le fil rouge de cette fin de saison.
Masters Shanghai
Simon en quart sans forcer
09/10/2014 À 06:39
Masters Shanghai
Djokovic mérite sa victoire
14/10/2012 À 14:03