Son premier come-back avait été une franche réussite, le second est, pour le moment, bien plus complexe. Kim Clijsters, qui est sortie de sa retraite la saison dernière (3 défaites en 3 matches à Dubaï, Monterrey et l'US Open) après près de 8 ans d'inactivité, devra encore patienter avant de reprendre la compétition en 2021. Grâce à deux wild-cards, la quatruple championne en Grand Chelem (US Open 2005, 2009 et 2010, Open d'Australie 2011) était censée reprendre la raquette à Miami (23 mars-3 avril) sur dur puis Charleson (5-11 avril) sur terre battue, mais elle a annoncé dimanche sur les réseaux sociaux qu'elle y renonçait.
Depuis plusieurs mois, Clijsters est contrariée dans la poursuite de son immense défi par des soucis physiques. Son dernier match remonte à son 1er tour perdu à l'US Open fin août 2020. "En octobre, j'ai subi une opération au genou droit pour réparer des dégâts causés par ma carrière et réduire la douleur. Les résultats de l'opération étaient bons et j'étais vraiment positive pour la suite. Comme vous l'avez appris, j'ai contracté le Covid en janvier dernier et même si les symptômes étaient légers, ça a perturbé mon programme de préparation et d'entraînement", a d'abord rappelé la Belge dans un communiqué publié sur Twitter.
Tokyo 2020
La grosse surprise : Auger-Aliassime sorti d'entrée par l'Australien Purcell
IL Y A UNE HEURE
Je ne suis pas prête à abandonner
En accélérant la cadence récemment lors de ses séances, Clijsters s'est rendue compte qu'elle ne serait pas prête à la fin du mois. "J'ai eu plusieurs semaines d'entraînement intensif avec mon équipe. Malheureusement, je ne suis pas au niveau que je veux retrouver pour rivaliser avec les meilleures. C'est décevant et frustrant. Je savais que ce serait dur quand je me suis engagée sur cette route, et il y a eu des défis indépendants de ma volonté. Je ne suis pas prête à abandonner. Je vais continuer à m'entraîner dur et voir ce qu'il est possible de faire", a-t-elle ajouté.
Malheureusement pour la Belge, il semble que la fatigue consécutive à la contraction du coronavirus ne soit pas la seule raison de ce retour différé. Clijsters souffre vraisemblablement encore de son genou droit puisqu'elle a annoncé qu'elle allait recevoir des traitements pour apaiser la douleur dans les "3 à 6 semaines" qui viennent. Elle avisera alors sur la suite à donner à sa tentative de come-back.
Tokyo 2020
"Tête qui tourne", "brutal", "extrême" : le thermomètre s'affole, les joueurs aussi
IL Y A 2 HEURES
ATP Los Cabos
Norrie tient enfin son premier trophée
IL Y A 3 HEURES