L'exercice 2021 a sans doute marqué la fin d'une époque. Celle d'un "Big 3" indéboulonnable. Si Novak Djokovic tient encore fermement les rênes, Rafael Nadal et Roger Federer ont, eux, souffert physiquement, mettant fin à leur saison l'été dernier respectivement à cause d'une blessure au pied et d'une 3e opération du genou droit. En raison de leur statut, les deux légendes espagnole et suisse ont beaucoup occupé l'actualité ces dernières semaines quant à l'évolution de leur état de forme et à leurs perspectives.
Le Majorquin envisage ainsi un retour à l'Open d'Australie, tandis que le Bâlois vise l'été prochain probablement après Wimbledon. Mais d'autres grands noms manquent également à l'appel depuis de longs mois. Plus discrets, ils sont passés un peu sous les radars. Et pourtant, ils pourraient contribuer à donner encore plus de sel à la saison 2022 s'ils parviennent à retrouver leur meilleur niveau, renforçant les rangs de la concurrence au numéro 1 mondial serbe aux côtés de Daniil Medvedev et Alexander Zverev entre autres. Petit tour d'horizon en commençant par un récent champion en Grand Chelem : Dominic Thiem.
Open d'Australie
Nadal est de retour aux affaires : sa victoire sur Giron en vidéo
IL Y A 15 MINUTES

Dominic Thiem

Age : 28 ans
Bilan 2021 : 9 victoires, 9 défaites
Classement début 2021 : 3e
Classement actuel : 15e
  • Comment il en est arrivé là
Son titre à l'US Open en 2020 avait fait de lui le rival désigné de Djokovic et Nadal cette saison. Oui mais voilà, "Dominator" a connu une vraie décompression et a un peu perdu la flamme après avoir atteint son objectif ultime : un sacre en Grand Chelem. A cela se sont ajoutés des pépins physiques en début de saison avec une blessure chronique au pied droit et des douleurs au genou. Alors qu'il comptait se relancer lors de la tournée sur terre battue, sa défaite dès le 1er tour à Roland-Garros l'a enfoncé encore un peu plus.
Patient et à la recherche d'un second souffle, il estimait ne pas pouvoir tomber plus bas. Il se trompait. Opposé à Adrian Mannarino sur le gazon de Majorque en juin, Dominic Thiem s'est blessé au poignet droit. Un forfait à Wimbledon puis un autre aux Jeux Olympiques ont suivi, mais il espérait bien défendre son titre à Flushing. C'était sans compter sur une rechute au cœur de l'été après quelques entraînements qui l'a forcé à mettre fin à son cauchemar en 2021.

Thiem n'a pas perdu la main : le résumé de sa belle victoire contre Giron

  • Quand va-t-il revenir et que peut-il espérer ?
Ces dernières semaines, la roue semble enfin avoir tourné pour Thiem avec une série de bonnes nouvelles. L'Autrichien a évité l'opération, son poignet s'est stabilisé et il s'est remis à frapper des balles classiques à l'entraînement début novembre. Après s'être séparé de son préparateur physique depuis six ans Alex Strober - qu'il estimait en partie responsable de sa rechute -, il a engagé Carlos Costa comme physiothérapeute.
Thiem est inscrit à l'exhibition d'Abou Dabi du 16 au 18 décembre prochains ou il pourra se tester pour la première fois face à la concurrence, notamment Rafael Nadal et Andy Murray. L'objectif est d'aborder l'Open d'Australie à 100 % de ses moyens. Si les soucis physiques sont derrière lui et la motivation de retour, il n'y a aucune raison de penser qu'il ne puisse pas redevenir une force majeure du circuit, au moins sur dur et sur terre battue, bien sûr.

Nick Kyrgios

Age : 26 ans
Bilan 2021 : 7 victoires - 8 défaites
Classement début 2021 : 46e
Classement actuel : 93e
  • Comment il en est arrivé là
Nick Kyrgios doit sa dégringolade avant tout à ses choix. Rarement mais de façon marquante, l'Aussie a montré cette saison quel formidable joueur de tennis il était. A l'Open d'Australie, ses combats épiques en cinq sets face à Ugo Humbert (2e tour) puis Dominic Thiem (3e tour) ont enflammé un public acquis à sa cause. A Wimbledon, alors qu'il débarquait sans la moindre préparation, il a encore fait le spectacle et étonné par son niveau face au même Humbert qui restait pourtant sur un titre à Halle.
Mais entre les deux tournois du Grand Chelem, il n'a pas donné un coup de raquette sur le circuit, préférant rester au pays, plutôt que de faire avec les contraintes d'un circuit "sous bulle" à cause du coronavirus. Pas assez sérieux pour se remettre en bonne condition physique, il n'a pas gagné un match lors de l'été américain, finissant la saison à la Laver Cup sur sa 5e défaite d'affilée. Kyrgios n'a pas caché dans la foulée ses doutes quant à la suite de sa carrière.

5 sets renversants et 3h20 de combat : ce Thiem-Kyrgios a tenu toutes ses promesses

  • Quand va-t-il revenir et que peut-il espérer ?
De retour en Australie, il a dû d'abord s'occuper d'une tendinite chronique du genou gauche. Pour la traiter, il avait d'ailleurs annoncé qu'il allait sans doute subir un traitement PRP (injection de plasma, NDLR). Ces derniers temps, Nick Kyrgios semble avoir retrouvé une certaine motivation. Il partage régulièrement des photos et vidéos de sa préparation physique et de ses entraînements sur les courts. Il tient visiblement à se présenter en forme à Melbourne pour le premier Grand Chelem de l'année.
Devant son public, il y a fort à parier que Kyrgios peut se remettre la tête à l'endroit et représenter une menace pour tout autre joueur. La question fondamentale reste de savoir s'il aura l'envie nécessaire pour jouer une saison plus ou moins complète. L'Aussie affirme régulièrement que sa carrière ne sera pas longue. Pourrait-il s'arrêter dès 2022 ? Avec lui, tout est possible, mais ce serait certainement regrettable pour le circuit qui a besoin de joueurs atypiques et talentueux comme lui, même si ses excès peuvent agacer.

Stan Wawrinka

Age : 36 ans
Bilan 2021 : 3 victoires, 3 défaites
Classement début 2021 : 18e
Classement actuel : 82e
  • Comment il en est arrivé là
Sa saison n'aura duré que trois mois et quatre tournois. Dès l'hiver, avant même de jouer aux antipodes, les galères avaient débuté pour Stan Wawrinka qui avait contracté le covid. Pas à 100 % donc et éliminé dès le 2e tour de l'Open d'Australie en cinq sets face à Marton Fuscovics malgré trois balles de match, il estimait alors avoir besoin de temps pour monter en régime. Mais son corps en a décidé autrement.
Après une autre défaite, cette fois d'entrée contre Lloyd Harris à Dubaï en mars, le Vaudois s'est fait opérer du pied gauche. S'il comptait revenir à la compétition quelques semaines plus tard, le problème, qui concernait aussi bien la cheville que le tendon d'Achille, s'est avéré plus épineux que prévu. Une seconde intervention chirurgicale a finalement été nécessaire, à la suite de laquelle Wawrinka a dû renoncer à ses espoirs de retrouver les courts en 2021.

Trois balles de match manquées dans le super tie-break : Wawrinka peut avoir des regrets

  • Quand va-t-il revenir et que peut-il espérer ?
Depuis août dernier, Wawrinka a posé ses valises au centre d'entraînement… du PSG. Le Vaudois a sollicité l'aide du président du club de la capitale Nasser Al-Khelaïfi qui fut lui-même joueur de tennis et est aussi président de la fédération qatarienne de tennis. Ce dernier lui a ouvert les portes des installations de pointe du PSG et a mis à sa disposition l'équipe médicale Aspetar ainsi que des kinésithérapeutes comme l'Italien Dario Fort, en dehors de l'emploi du temps des joueurs parisiens évidemment.
Wawrinka a publié des vidéos et des clichés sur les réseaux sociaux de ses exercices et de ses courses. S'il arrive "à la fin" de sa rééducation selon ses propres termes, il est difficile de savoir s'il sera prêt pour le prochain Open d'Australie. Si sa motivation pour revenir à son plus haut niveau ne fait aucun doute, le poids des ans joue contre lui. A 100 % de ses moyens, il reste assurément une menace.

Juan Martin Del Potro

Age : 33 ans
Bilan 2021 : Néant
Classement début 2021 : 157e
Classement actuel : 751e
  • Comment il en est arrivé là
Un colosse au corps d'argile. C'est sans doute la description qui sied le mieux à Juan Martin Del Potro, l'un des joueurs les plus talentueux et malchanceux en termes de blessures du XXIe siècle. Si l'Argentin a perdu près de 600 places au classement cette saison, c'est tout simplement parce qu'il n'a pas pu asséner le moindre coup de raquette sur le circuit, et cela fait presque trois ans que ça dure. Après avoir connu bien des malheurs à cause de ses poignets dans sa première partie de carrière, c'est son genou droit qui l'empoisonne depuis l'automne 2018 à Shanghaï.
Atteint d'une fracture de la rotule du genou droit, Del Potro avait d'abord privilégié les soins et la patience pour retrouver les courts en février (Delray Beach) puis au printemps 2019 (Madrid, Rome, Roland-Garros). Mais une rechute sur le gazon du Queen's en juin avait assombri ses perspectives après 12 petits matches cette année-là. Depuis, il a enchaîné les galères malgré l'espoir de participer aux Jeux de Tokyo : quatre opérations en juin 2019, janvier et août 2020, et avril 2021 pour la dernière en date qu'il a annoncée comme "définitive".

Del Potro encore opéré mais décidé à revenir: "La force qui l'habite est extraordinaire"

  • Quand va-t-il revenir et que peut-il espérer ?
Compte tenu de sa période d'indisponibilité, il ne peut y avoir de certitude quant à un nouveau come-back. Au cours de sa carrière, Del Potro est déjà passé à 8 reprises par la case chirurgie, autant dire que son corps en est meurtri. S'il a avoué avoir connu des moments difficiles - encore accentués par le décès de son père l'an dernier -, sa bluffante persévérance est peut-être sur le point d'être à nouveau récompensée.
Aperçu dans les tribunes de Flushing Meadows en septembre dernier, il en avait profité pour partager une session d'entraînement avec John McEnroe à l'abri des regards. Récemment, il a posté des photos de lui en pleine séance de tennis sur terre battue et surtout sans protection à la jambe droite. "Je suis très enthousiaste à l'idée de recommencer une saison à partir de zéro, depuis le début de l'année sans manquer de tournois. Je vais écouter mon corps et voir si je dois me lancer dans un tournoi en 5 sets", a-t-il confié en octobre.
Le voir à l'Open d'Australie n'est donc pas totalement exclu, même si un éventuel retour sur l'ocre de Cordoba en Argentine (31 janvier-6 février 2022) semble plus probable. De là à redevenir une force majeure du circuit, il y a encore un monde. Son premier objectif sera de pouvoir rejouer sans se blesser et enchaîner semaine après semaine.
Open d'Australie
Kachanov - Kudla : les temps forts en vidéo
IL Y A 19 MINUTES
Open d'Australie
Carreno Busta - Etcheverry : les temps forts en vidéo
IL Y A 22 MINUTES