Panoramic

US Open 2013 : Stanislas Wawrinka sort Andy Murray, tenant du titre

Wawrinka s'offre le tenant et une première
Par Eurosport

Le 05/09/2013 à 22:48Mis à jour Le 06/09/2013 à 00:53

Stanislas Wawrinka a éliminé Andy Murray, tenant du titre, en quart de finale de l'US Open (6-4, 6-3, 6-2). Le Suisse disputera samedi sa première demi-finale en Grand Chelem, face à Novak Djokovic ou Mikhail Youzhny. Andy Murray, qui avait disputé les quatre dernières finales de Grand Chelem auxquels il avait pris part, n’a pas existé.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Wawrinka a refait le coup de 2010. Il y a trois ans, le Suisse avait dominé Andy Murray au troisième tour de l’US Open pour s'offrir un peu plus tard son premier quart de finale en Grand Chelem. Trois années plus tard, le Suisse a de nouveau dominé l’Ecossais, mais cette fois-ci deux tours plus tard, pour franchir un autre cap dans sa carrière. Impressionnant et étonnant de maîtrise face à l’Ecossais qui était tenant du titre, Wawrinka décroche sa plus belle victoire en Grand Chelem pour s’ouvrir les portes des demi-finales, qu’il jouera pour la première fois à New York (6-4, 6-3, 6-2). Samedi, il tentera de poursuivre son parcours de rêve face à Novak Djokovic ou Mikhail Youzhny.

Dire que le Suisse n'a pas volé sa victoire est peu dire. Sans concéder la moindre balle de break sur ses mises en jeu, Wawrinka a littéralement asphyxié son adversaire qui n'a jamais trouvé la solution pour s'en sortir. Le match a tourné en fin de premier set. Le récent champion de Wimbledon n'est pas parvenu à remporter son service dans le dixième jeu. Après cinq balles de set sauvées, Murray a craqué sur la sixième après une heure de jeu (6-4). Le début de la fin.

Aucune balle de break pour Murray

Agressé constamment sur ses mises en jeu, l'Ecossais n'est pas parvenu à mettre sa main sur le match pour renverser la tendance, comme il avait su le faire face à Fernando Verdasco, dernier joueur à l'avoir mené deux sets à rien en Grand Chelem. C'était à Wimbledon. A Londres, Murray s'en était sorti. A New York, il a été très loin du compte, multipliant davantage les coups de sang que les coups gagnants.

En un peu plus d'une heure trente de jeu, le Vaudois a confirmé l'impression que la dernière heure de Murray allait bientôt sonner en empochant la deuxième manche (6-3). Très volontaire à l'échange, à l'image de ses 30 coups gagnants de plus que son adversaire pour sept fautes directes de plus, Wawrinka s'est même payé le luxe de plier l'affaire en trois sets en prenant deux fois le service de Murray dans le dernier acte.

Perdu comme jamais sur le court Arthur-Ashe, Murray rend sa couronne dès les quarts de finale, mettant fin à une série de quatre finales majeures de suite entre Wimbledon 2012 et 2013, Roland-Garros ayant été manqué par le numéro trois mondial. Pour Wawrinka, le parcours parfait se poursuit. Après Stepanek, Karlovic, Baghdatis et Berdych, le Suisse monte encore en régime en surclassant Murray. Le tout sans forcer... Le voir exploser en Grand Chelem l'année où Roger Federer déjoue de plus en plus, faut-il y voir une relation de cause à effet ?

0
0