AFP

Lleyton Hewitt, surprise du jour face à Tomas Berdych à l'US Open ?

Si vous espérez une surprise au premier tour, regardez du côté d'Hewitt...

Le 27/08/2014 à 12:13Mis à jour Le 27/08/2014 à 15:46

Un premier tour aussi relevé qu'indécis s'annonce mercredi à New York entre Tomas Berdych, N.6 mondial, et le guerrier Lleyton Hewitt avec qui tout peut arriver.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

L'an passé, il avait enflammé Flushing Meadows au deuxième tour en sortant Juan Martin Del Potro, alors numéro six à l'ATP. Cette saison, il aura l'occasion de le faire dès le premier tour. Et il ne s'en privera pas. A l'heure où aucune des vingt premières têtes de série n'est encore tombée dans le tableau masculin, Lleyton Hewitt se verrait bien réaliser un coup d'éclat dont il a le secret face à un autre sixième mondial, Tomas Berdych, dans l'une des affiches du jour prévue en deuxième position sur le court Arthur-Ashe.

L'Australien a tout vécu à Flushing Meadows : de grandes victoires, dont celle face à Pete Sampras en finale de l'édition 2001, des défaites douloureuses, dont celle face à Roger Federer en finale 2004 perdue sur un double 6-0. Avec 46 victoires pour 12 défaites (dont trois demi-finales et deux quarts en plus de ses deux finales), c'est même le tournoi du Grand Chelem qui réussit le mieux à ce trentenaire (33 ans précisément, comme Federer) aussi tenace qu'aguerri, remis sur pied plusieurs fois après moult opérations.

Berdych, proie du Top 10 idéale

L'Australien aurait sans doute aimé débuter l'US Open face à un autre joueur, mais quitte à tomber sur un joueur du Top 10 mondial actuel, autant affronter Tomas Berdych. Le Tchèque, actuel numéro six au classement ATP, a passé un été décevant avec seulement deux victoires en cinq matches depuis Wimbledon. Et même à Londres, où il a été finaliste en 2010, il a été éliminé dès le troisième tour par le Croate Marin Cilic, 29e mondial. En somme, Berdych pourrait ressembler à une proie idéale pour un Hewitt inspiré.

Tomas Berdych à Roland-Garros

Tomas Berdych à Roland-GarrosPanoramic

Certes, l'Aussie a le même bilan que le Slave lors des US Open Series, il a été battu un tour plus tôt à Wimbledon par Janowicz, mais il compte une victoire à Newport remportée début juillet qui montre que Lleyton, classé au 41e mondial, est toujours capable de belles choses. D'autant que ce trentième titre en carrière n'était pas le premier de la saison, Hewitt ayant signé un succès à Brisbane en tout début de saison en battant Kei Nishikori en demie et surtout Roger Federer en finale.

"Je me sens bien, mon corps aussi. C'est une chose très positive, assurait-il à Wimbledon à l'issue de sa défaite en cinq sets au deuxième tour. C'est toujours frustrant de perdre en cinq sets alors que je me sentais bien... Mais vous savez, après tout ce que j'ai vécu, je peux dire que tout va bien." L'an passé, l'Australien avait réussi à s'entraîner un peu avec Roger Federer pour retrouver ses repères sur le court central. Conséquente directe ou pas, il avait atteint les huitièmes de finale pour la première fois depuis 2006. Cette année, il sera prêt à souffrir de nouveau sur le court pour revivre pareille aventure. Et pour cause, à Wimbledon, il est devenu le joueur qui a disputé le plus de matches en cinq sets en Grand Chelem. Qui parie sur une victoire de Hewitt en cinq manches ?

0
0