Panoramic

US Open 2014 : Tomas Berdych a dormi pendant deux sets, Marin Cilic a su en profiter

Berdych a longtemps dormi, Cilic a su en profiter

Le 04/09/2014 à 22:54Mis à jour Le 05/09/2014 à 05:42

Marin Cilic a sorti Tomas Berdych en quarts de finale de l'US Open (6-2, 6-4, 7-6). Si Berdych a mis deux sets à rentrer dans son match, le Croate a été solide et atteint sa deuxième demi-finale en Grand Chelem après un dernier carré à l'Open d'Australie en 2010. Il défiera Roger Federer ou Gaël Monfils pour une place en finale.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Marin Cilic garde son emprise sur Tomas Berdych. Le Croate, déjà victorieux du Tchèque lors du dernier Wimbledon, s’est qualifié pour les demi-finales de l’US Open en le dominant ce jeudi en trois sets (6-2, 6-4, 7-6) et 2h12 de jeu. Le protégé de Goran Ivanisevic accède au dernier carré d’un tournoi du Grand Chelem pour la deuxième fois de sa carrière, après Melbourne 2010. Pour une place en finale, il affrontera le vainqueur du choc des quarts de finale opposant Roger Federer à Gaël Monfils.

Sur le Arthur Ashe, Cilic est venu à bout d’un Berdych fantomatique durant les deux premiers sets. Le Croate a profité de la panne de service de son adversaire durant près d’1h30. Alerte, il a notamment été très agressif sur chaque seconde balle en ne permettant pas à son adversaire de dépasser les 50% de points remportés derrière. Avec son jeu à plat et son lancer de balle très haut au service, Berdych a longtemps rencontré des problèmes pour maîtriser le vent qui a soufflé sur le court central.

Premier Croate à atteindre les demies à New York depuis Ivanisevic, son actuel coach

Le Tchèque a multiplié les fautes directes avant de se régler dans le troisième set où il a mené 4-1. Mais nerveux, il est sorti du match suite à une décision d’arbitrage logiquement en sa défaveur. Il avait pensé réussir le coup rétro parfait, avant que l’arbitre de chaise ne lui retire le point pour avoir laissé rebondir deux fois la balle. A juste titre. Cilic a alors réussi à faire son retard avant d’embarquer son adversaire dans un tie-break décisif. Avec sang-froid, le leader du tennis croate a parfaitement géré ce "money-time", notamment avec un service de plomb, pour s’imposer après 2h12 de jeu.

Tombeur de Gilles Simon (une de ses bêtes noires) en huitièmes de finale au terme d’un énorme match en cinq sets, Marin Cilic confirme sa forme dans ce tournoi, avec cette deuxième victoire consécutive en Grand Chelem face à Berdych. Premier Croate à atteindre les demi-finales à Flushing Meadows depuis  Ivanisevic (son coach actuel) en 1996, Cilic tentera d’améliorer la performance de son entraîneur qui avait buté sur Sampras. Pour cela, il devra se défaire de Federer ou Monfils. Et pourra s’appuyer sur l’expérience de son illustre coach. A n’en pas douter.

0
0