AFP

Pennetta-Vinci, l'improbable finale en 8 chiffres pas moins étonnants

Pennetta-Vinci, l'improbable finale en 8 chiffres pas moins étonnants

Le 12/09/2015 à 09:13Mis à jour Le 12/09/2015 à 12:25

US OPEN 2015 - Personne n'avait parié sur une finale 100% italienne samedi (21h00) à New York. Plus fort que les pronostics, voici les 8 chiffres à retenir avant l'épilogue aussi inattendu que spectaculaire.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

1 - C'est la première fois qu'une finale de Grand Chelem se déroulera entre deux Italiennes. Cette finale rentrera aussi dans l'histoire pour opposer deux joueuses classées à la 26e place mondiale et au-delà. La vainqueur remportera son premier titre majeur.

2 - Avant elles, deux Italiennes avaient atteint une finale majeure dans l'ère Open : Francesca Schiavone, vainqueur à Roland-Garros en 2010 et finaliste en 2011 et Sara Errani, également finaliste à Paris en 2012.

3 - Trois joueuses ont déjà remporté un tournoi majeur sans être tête de série : Chris O'Neil en Australie en 1978, Serena Williams en Australie en 2007 et Kim Clijsters à l'US Open 2009. Roberta Vinci, du haut de son 43e rang mondial, peut devenir la 4e joueuse de l'ère Open à le faire.

4 - C'est la quatrième fois de l'ère Open que deux joueuses d'un même pays, autre que les Etats-unis, s'affrontent pour le titre de l'US Open après Court-Goolagong en 1973, Henin-Clijsters en 2003 et Kuznetsova-Dementieva en 2004.

10 - Sur le circuit WTA, les deux joueuses se sont affrontées à 9 reprises, mais jamais en finale sur le circuit WTA. Pennetta, qui mène par 5 victoires à 4, a remporté leurs dernières confrontations qui étaient aussi en Grand Chelem : à Roland-Garros en 2010 (6-1, 6-1) et à l'US Open 2013 (6-4, 6-1).

32,5 - Ce sera une finale à la moyenne d'âge la plus forte de l'ère Open, Pennetta ayant 33 ans et Vinci 32. Le précédent record datait de la finale de Wimbledon 1977 entre Virginia Wade (31 ans) et Betty Stöve (32). En outre, Flavia Pennetta est la joueuse la plus âgée de l'ère Open à rallier la première finale majeure de sa carrière.

300 - C'était la cote de Roberta Vinci avant sa demi-finale face à Serena Williams. Elle est descendue à 2,5 face à Pennetta en finale.

1984 - Roberta Vinci est devenue la deuxième joueuse de l'ère Open à priver une adversaire d'un Grand Chelem, après Helena Sukova qui avait battu Martina Navratilova en finale 1984 de l'Open d'Australie, qui était disputée en décembre à l'époque.

0
0