AFP

Encore attaqué par McEnroe, Monfils se défend : "Je suis désolé d'être différent"

Encore attaqué par McEnroe, Monfils se défend : "Je suis désolé d'être différent"

Le 10/09/2016 à 13:30Mis à jour Le 10/09/2016 à 13:34

US OPEN - L'attitude de Gaël Monfils a pu dérouter vendredi lors de sa demi-finale perdue face à Novak Djokovic. Durement critiqué en direct par John McEnroe, sifflé par le public en début de troisième manche, le Français a eu du mal à encaisser ces critiques. Pour lui, il a fait tout ce qu'il pouvait pour battre le numéro un mondial. Même si ce fut, parfois, avec un style pour le moins atypique.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Quand on joue une demi-finale de Grand Chelem tous les huit ans, on devrait la bouffer à pleines dents. Par séquences, Gaël Monfils, lui, a presque donné l'impression de s'en désintéresser. De ne pas jouer une demie majeure, mais un match d'entraînement. C'est évidemment une impression trompeuse mais Monfils, en faisant du Monfils dans le mauvais sens du terme, a exaspéré observateurs et spectateurs pendant un peu plus de deux sets. Jusqu'à être sifflé par la foule du court Arthur-Ashe quand il a concédé le break d'entrée de troisième set. Ce public new yorkais qui l'adore, lui manifestait alors sa totale incompréhension.

Dans le même temps, au micro de la chaîne de télévision américaine ESPN, John McEnroe ne sifflait pas. Mais il a parlé. Et n'a pas mâché ses mots. Ce n'est pas la première fois dans cette quinzaine. Sur Eurosport, il avait déjà eu des mots très durs vis-à-vis de Gaël Monfils :

Vidéo - McEnroe : "Monfils est une des plus grosses déceptions de l’histoire"

01:12

Sur ESPN, McEnroe n'a pas été plus tendre vendredi soir. Devant l'attitude (faussement?) désinvolte du Français, l'ancien numéro un mondial a parlé de "manque de professionnalisme". "Je ne supporte pas son comportement", a même assené McEnroe, très agacé. En conférence de presse, après le match, les propos de Big Mac ont été rapportés à Monfils, qui est apparu affecté et touché par ces critiques.

"Si pendant une heure et quart, il y a quelqu'un qui n'arrête pas de dire que je ne suis pas professionnel, c'est dur, parce que c'est quelqu'un que j'admire, ça me rend triste d'apprendre qu'une légende du tennis me critique", a avoué le Français. D'autant que par le biais du par le système de commentaire interne, les spectateurs du central peuvent avoir accès à ces commentaires. Monfils pense d'ailleurs que les propos de McEnroe ont eu un impact direct sur le comportement du public et les sifflets de celui-ci. "Forcément, ça les (les spectateurs) agace", a-t-il ajouté.

" Est-ce que j'ai combattu ? Mais oui, putain, j'ai combattu !"

Même s'il répète ne pas "jouer pour les observateurs" mais pour lui, quand la critique, aussi virulente qui plus est, provient d'une personnalité comme McEnroe, elle fait forcément mouche. On le sent bien, Monfils ne digère pas cette attaque frontale. Pour lui, ce procès en "je m'en foutisme" est hors de propos. "Si, être différent, c'est être non-professionnel, c'est dur quand on arrive en demi-finales d'un Grand Chelem, estime le Parisien. Pourquoi on me traite de non-professionnel en fait ? Etre dans les 10 meilleurs du monde, c'est être non-professionnel ? S'entraîner tous les jours, c'est être non-professionnel ? Prendre du plaisir sur le terrain même si on se fait malmener, c'est être non-professionnel ? Parce que je souris, que j'essaye de faire d'autres choses, et que je suis légèrement différent, pourquoi je serais non-professionnel ?"

Gaël Monfils se défend de ne pas avoir tenté tout ce qu'il était possible de tenter dans cette demi-finale. "Est-ce que j'ai combattu ? Mais oui, putain, j'ai combattu !, a-t-il plaidé pour sa défense. Ce n'est peut-être pas académique, mais j'essaie de gagner. Je suis désolé, à chaque fois, d'entendre que je me fais détruire. Qu'on me dise que je suis si talentueux, et que je perds mon temps. Pardon, mais je ne perds pas mon temps. Je pense que je sais comment essayer de jouer le mieux possible. Je suis désolé d'être différent. J'ai perdu un gros match, mais j'espère revenir meilleur, plus fort, apprendre de mes défaites et de mon manque de professionnalisme." Au moins n'a-t-il pas totalement perdu son humour.

Vidéo - ITW Monfils Partie 2

02:27
0
0