AFP

Monfils a roulé sur Baghdatis, il attend Pouille ou Nadal

Monfils a roulé sur Baghdatis

Le 04/09/2016 à 19:19Mis à jour Le 04/09/2016 à 19:40

US OPEN - Gaël Monfils s'est qualifié pour les quarts de finale dimanche à Flushing Meadows, en dominant en trois sets (6-3, 6-2, 6-3) le Chypriote Marcos Baghdatis. Au prochain tour, le Français sera opposé à Rafael Nadal ou Lucas Pouille.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Et d'un ! Gaël Monfils était le premier des trois Français en lice en huitièmes de finale dimanche. Le Parisien n'a pas raté le coche dans un tableau ouvert par la sortie prématurée de Milos Raonic. Vainqueur de Marcos Baghdatis en trois manches (6-3, 6-2, 6-3) sur le Grandstand en un peu plus de deux heures, Monfils se hisse pour la huitième fois de sa carrière en quart de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Il y retrouvera le vainqueur de la rencontre qui opposera dans la soirée Rafael Nadal à un autre Tricolore, Lucas Pouille..

Vidéo - Monfils - Baghdatis, les temps forts

02:12

Il n'y a jamais vraiment eu de mach entre le numéro 2 français et l'ancien finaliste de l'Open d'Australie. Tout en contrôle, Gaël Monfils a déroulé dans ce duel matinal longtemps disputé sur un faux rythme et au cours duquel les deux joueurs ont copieusement arrosé le court, cumulant 71 fautes directes à eux deux. Mais Baghdatis, contrairement à son bourreau, a souffert le martyr sur sa mise en jeu, avec seulement 36% de premières balles et moins d'un point gagné sur deux sur celle-ci (44% de réussite seulement).

Après Djokovic et Federer, Nadal ?

Résultat, Monfils a réussi pas moins de sept breaks en trois sets. Il n'a connu qu'une seule véritable alerte, en début de troisième manche, quand Marcos Baghdatis a pris les devants pour mener 2-0. Mais le Français a alors poussé un gros coup d'accélérateur au moment où le match a d'ailleurs gagné en qualité : deux breaks et quatre jeux consécutifs, dont un, à 2-1, sur le service de Monfils, qui a duré plus de 10 minutes et constitué le dernier tournant de la rencontre. Une fois cette mise en jeu sauvée par le Français, Baghdatis a définitivement lâché prise.

Le voilà donc en quarts de finale sans avoir concédé le moindre set, comme il y a deux ans, ici même à Flushing Meadows. Lors de ses deux premiers quarts de finale à New York, Gaël Monfils avait été stoppé par Novak Djokovic (2010) et Roger Federer (2014), face auquel il avait obtenu deux balles de match avant de s'incliner en cinq manches. Cette fois, il pourrait donc croiser le fer avec Rafael Nadal, autre géant du XXIe siècle. A moins que Lucas Pouille... En tout cas, face à l'un ou l'autre, ce Monfils-là, sur ce qu'il montre depuis une semaine comme depuis le début de l'été, aura à coup sûr son mot à dire.

0
0