AFP

Milos Raonic éliminé par Ryan Harrison au 2e tour

Contre toute attente, Raonic rend son tablier
Par Eurosport

Le 31/08/2016 à 23:58Mis à jour Le 01/09/2016 à 00:48

US OPEN 2016 - Surprise à Flushing Meadows ! Milos Raonic, 6e mondial et finaliste à Wimbledon, a quitté le dernier tournoi du Grand Chelem de la saison dès le 2e tour. Le Canadien, visiblement touché au poignet droit, a été sorti par l'Américain Ryan Harrison en quatre sets mercredi (6-7, 7-5, 7-5, 6-1). Au prochain tour, le 120e mondial affrontera Marcos Baghdatis.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Ryan Harrison n'avait encore jamais atteint un 3e tour en Grand Chelem. L'Américain s'est offert cette première devant le public US en faisant tomber Milos Raonic au 2e tour de Flushing Meadows. Le Canadien, tête de série N.5 et récent finaliste à Wimbledon, a été raccompagné vers la sortie après un match perdu en quatre sets mercredi sur le court Grandstand (6-7, 7-5, 7-5, 6-1). Et visiblement une blessure au poignet qui lui a rendu la tâche impossible pour défendre ses chances jusqu'au bout. Un net coup d'arrêt pour le protégé de Piatti et Moya qui avait clairement franchi un cap cette saison en ralliant les secondes semaines des trois premiers tournois majeurs.

Raonic a perdu pied physiquement au fur et à mesure de la rencontre disputée, comme depuis le début du tournoi, sous une chaleur accablante. Le Canadien, demi-finaliste à Cincinnati mi-août, a fait appel à deux reprises à l'encadrement médical du tournoi pour soigner une cuisse, puis un poignet. L'US Open ne réussit guère à Raonic qui, à 25 ans, affiche pour meilleur résultat un huitième de finale en 2012, 2013 et 2014.

De son côté, Harrison, dont la meilleure saison remonte à 2012 où il avait culminé à la 43e place mondiale, a signé sa deuxième victoire en 28 matches contre un joueur du top 10 mondial. Il sera opposé au prochain tour au Chypriote Marcos Baghdatis. Mais l'élimination de Raonic ouvre des perspectives dans cette partie de tableau, notamment pour le Français Gaël Monfils, qui pourrait défier en quarts de finale un certain Rafael Nadal.

Vidéo - Raonic - Harrison, les temps forts

02:06
0
0