Getty Images

Juan Martin Del Potro : "J'ai pris toute l'énergie du public pour penser à me battre"

Del Potro : "J'ai pris toute l'énergie du public pour penser à me battre"

Le 05/09/2017 à 10:39Mis à jour Le 05/09/2017 à 12:05

US OPEN - Juan Martin del Potro est allé au bout de lui-même pour renverser Dominic Thiem. Malade et fiévreux, l'Argentin a reconnu qu'il avait failli jeter l'éponge en cours de match. Mais, porté par le public exceptionnel du Grandstand, il s'est accroché et a fini par l'emporter.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

L'affiche promettait beaucoup. D'un côté, Dominic Thiem, valeur de plus en plus refuge du circuit. De l'autre, Juan Martin del Potro, toujours transcendé quand il joue à l'US Open. Mais le duel de ces 8es de finale a failli tourner court. La faute à une grippe malheureuse traînée par l'Argentin depuis deux jours. Ombre inoffensive sur le Grandstand pendant deux sets (1-6, 2-6), le vainqueur de l'édition 2009 du tournoi a pensé très fort à abandonner. L'incroyable soutien du public l'en a dissuadé. Et Del Po a finalement offert aux spectateurs entassés dans les travées une rencontre d'anthologie qui restera gravée pour un moment dans leur mémoire.

"Au milieu du deuxième set, j'ai pensé à abandonner", a reconnu l'Argentin en conférence de presse après sa victoire en cinq sets. "Je ne pouvais pas respirer, je ne pouvais pas bouger, Dominic (Thiem, ndlr) dominait alors nettement le match." Avec quatre breaks concédés, 29 fautes directes, cinq coups gagnants seulement (aucun dans la première manche !), Del Potro, qui n'avait jusqu'alors pas perdu un set dans le tournoi, venait de connaître un terrible passage à vide. Seul un sursaut d'orgueil lui avait d'ailleurs permis d'éviter la bulle dans le premier set. Et pas grand monde ne pouvait prévoir le renversement qui allait suivre.

Vidéo - Souffrant puis renversant, Del Potro a signé le come-back de l'année

02:34
" L'un des matches les plus épiques de ma carrière ici"

Les médicaments fournis par le médecin du tournoi ont commencé à faire effet sur sa fièvre. Le public a fait le reste. "Je me suis senti mieux, a détaillé le 28e joueur mondial. Les choses ont commencé à changer, mon jeu a évolué et l'histoire a été différente. (…) J'ai vu le public, qui demandait plus de tennis, plus de mes bons coups droits, de mes bons services. J'ai pris toute cette énergie pour penser à me battre et non plus à abandonner. J'ai tout bien fait après le troisième set. Le public a profité avec moi sur chaque point. C'était une ambiance incroyable. (…) J'étais prêt à gagner le match à ce moment-là."

La rencontre a alors commencé à tenir ses promesses et à basculer dans le mémorable. Même en meilleure forme, Del Potro a dû sauver deux balles de match. De quoi faire encore monter d'un cran le suspense sur le court et déclencher une nouvelle bordée de "Del Po, Del Po" venue du public où l'on apercevait de nombreux maillots de l'Argentine. Et le dénouement a été à la hauteur du scénario avec cette victoire en cinq sets. Une histoire à raconter à ses petits-enfants : "J'ai joué l'un des matches les plus épiques de ma carrière ici, à l'US Open, qui est mon tournoi préféré, devant un public incroyable. J'étais épuisé après le dernier point du match. C'est pour ça que j'ai levé les bras et regardé au ciel. Je suis tellement heureux de m'en être sorti."

Vidéo - Après la victoire, les frissons : l'ovation monumentale réservée à Del Potro

01:13

Conscient du rôle décisif du public dans cette victoire, Del Potro est revenu un peu plus longuement sur le lien si spécial qui l'unit à ses supporters. Pourquoi tant d'amour ? "Je ne sais pas, en a ri le médaillé d'argent aux JO 2016. Les gens aiment les efforts que j'ai faits pour revenir, ils savent tout ce que j'ai traversé avec mes problèmes de poignet. Ils aiment un mec qui n'abandonne jamais, qui essaye de jouer au tennis. Vous pouvez voir que mon revers n'est pas encore assez bon, mais j'essaye encore." Et à forcer d'essayer, le voilà en quarts de finale de l'US Open pour la cinquième fois de sa carrière. Son duel annoncé face à Roger Federer est encore plus prometteur que l'affiche face à l'Autrichien. Le Suisse a salué, à sa manière, ses retrouvailles annoncées avec l'Argentin huit ans après leur finale jouée ici même, à l'US Open.

0
0