Getty Images

Isner, toujours plus haut

Isner, toujours plus haut

Le 03/09/2018 à 01:10Mis à jour Le 03/09/2018 à 08:12

US OPEN 2018 - John Isner confirme sa remarquable saison 2018. Le géant américain s'est hissé en quarts de finale dimanche à Flushing Meadows, en venant à bout en cinq sets (3-6, 6-3, 6-4, 3-6, 6-2) de Milos Raonic dans un duel de serveurs au scénario inattendu, puisque dépourvu du moindre jeu décisif.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

A 33 ans, John Isner traverse décidément une période faste. Vainqueur de son premier Masters 1000 au printemps, à Miami, le géant américain vit également un bel été. Après sa demi-finale à Wimbledon, il sera également présent en quarts de finale de l'US Open. Deux quarts de suite en Majeur, voilà une performance exceptionnelle pour lui qui n'avait atteint qu'une seule fois ce stade de la compétition depuis le début de sa carrière. C'était à New York, il y a déjà sept ans.

Dimanche, Isner a remporté le duel annoncé des énormes serveurs sur le court Louis-Armstrong, face à Milos Raonic. Sa 5e victoire en six matches contre le Canadien. Mais c'est un drôle de scénario que les deux joueurs ont offert au public new-yorkais. Loin de la profusion d'aces et de tie-breaks attendus, les serveurs n'ont pas toujours fait la loi. Pour preuve, Milos Raonic a concédé presque autant de balles de break (15) qu'il n'a réussi d'aces (18), ce qui n'est pas commun pour lui. Plus souvent en difficulté sur sa mise en jeu que son adversaire, l'Ontarien a logiquement fini par plier.

Raonic lâché par son service

Milos Raonic avait pourtant tiré le premier dans ce huitième de finale en breakant d'entrée pour mener 3-0. Impérial sur ses engagements, il n'allait pas concéder une seule balle de break de tout le set. Tout semblait rouler pour le finaliste de Wimbledon 2016, mais c'est ensuite que les choses sont compliquées pour lui. Au service comme en retour. Sur sa mise en jeu, il est devenu plus friable pendant deux sets, ne remportant par exemple que 66% des points derrière sa première dans la deuxième manche. Isner a alors pris le dessus assez tranquillement dans les deuxième et troisième sets (6-3, 6-4).

D'autant que l'Américain a déroulé dans le même temps sur son service. Après son break sur le premier jeu de service d'Isner du match, Raonic a dû attendre le quatrième set pour retrouver une opportunité de break. Son grand mérite fut de sauter sur cette occasion pour se relancer dans un match qui lui échappait. Le Canadien a tenu bon tant bien que mal sur sa propre mise en jeu pour recoller à deux manches partout. Mais il s'est écroulé dans l'acte final, totalement lâché par son service, en première (61% de points gagnés) et plus encore en seconde balle (27%).

Comme un symbole, c'est sur un dernier break que John Isner a conclu cette rencontre. Avec 38 aces à eux deux, les deux hommes sont loin d'avoir fait autant parler la poudre que prévu, mais Isner s'en moque. Il prolonge le rêve un peu fou du tennis américain, qui attend un successeur au palmarès à Andy Roddick depuis maintenant quinze ans. Le chemin est encore très long, évidemment, et le plus dur commence. Au prochain tour, il retrouvera Juan Martin Del Potro ou Borna Coric. Mais quoi qu'il arrive, Isner aura des armes à faire valoir.

Vidéo - Isner domine Raonic et s'offre un premier quart à Flushing

02:44
0
0