Getty Images

Le Fed express est de retour

Le Fed express est de retour

Le 30/08/2019 à 19:36Mis à jour Le 31/08/2019 à 00:23

US OPEN - Roger Federer s'est facilement qualifié pour les 8es de finale à New York en dominant en trois sets (6-2, 6-2, 6-1) et seulement 1h19 de jeu un Daniel Evans impuissant. Après deux premiers tours pendant lesquls il avait lâché un set, Federer a remis la marche avant. Au prochain tour, il affrontera David Goffin.

Roger Federer n'a que faire des dictons. En plus de son adversaire du jour, il en a vaincu un : le célèbre "jamais deux sans trois". Carburant au diesel lors de ses deux tours précédents, perdant à chaque fois la manche initiale, le Suisse a mis le turbo aujourd'hui. Sur la piste du stade Arthur-Ashe, l'homme aux 20 titres du Grand Chelem a écrasé le pauvre Daniel Evans, mis hors course (6-2, 6-2, 6-1) en 1h19.

A peine le temps de transpirer. Il affrontera une vieille connaissance en huitième de finale : David Goffin. Le Belge a disposé de Pablo Carreño Busta en trois manches (7-6, 7-6, 7-5).

Vidéo - 48 coups gagnants et une magie retrouvée : Federer était en mode plus que parfait

02:59

Même la chaleur n'a pas inquiété Roger

Pourtant, il y avait de quoi suer à grosses gouttes. Pour ce match programmé à midi heure locale, le thermomètre indiquait plus de 30°C. Les fans du Suisse pouvaient, eux, en tremper leurs chemises. Ils n'ont pas oublié. L'an passé, en huitième de finale, leur favori avait souffert des conditions – chaleur et humidité – face à John Millman. Au point de s'incliner en quatre sets, lessivé, après 3 h 30 de jeu. Aujourd'hui, Federer a pris son adversaire à la gorge, ne lui laissant pas la moindre occasion de faire durer la rencontre.

Quand il le fallait, le numéro 3 mondial a joué haut, lifté sur le revers à du Britannique. Relativement petit (1,75), jouant ce coup à une main, le 58e au classement ATP s'est retrouvé forcé de frapper la balle au-dessus de l'épaule. Profitant des remises sans consistance du natif de Birmingham, Federer pouvait ensuite dicter sa loi. Les deux pieds dans le terrain, il s'est évertué, comme souvent, à prendre la balle tôt. Loin de sa ligne, Evans était un peu plus en retard à chaque. Jusqu'à finir par être à plusieurs mètres. Inévitablement.

Vidéo - Goffin, c'est du sérieux : le résumé de sa victoire face à Carreno Busta

03:03
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0