Serena Williams

Pays : Etats-Unis
Classement WTA : 8e
Set(s) perdu(s) : 1

Open d'Australie
Irrésistible Osaka
18/02/2021 À 05:11

New-York et elle

Prophète en son pays. De ses 23 couronnes majeures, Serena Williams en a raflé six ici, chez elle, à Flushing. L’Américaine dont le jeu sied parfaitement au dur américain s’était imposée dès sa deuxième participation en… 1999. Vingt-ans plus tard, elle en a ajouté cinq autres, le dernier remontant à 2014. Mais le souvenir de l’édition passée reste vif. Cette finale face à Naomi Osaka, son avertissement pour coaching, ce jeu de pénalité après ses invectives envers l’arbitre et les larmes aux yeux. Sûr que la reine a très envie de retrouver sa couronne dès cette année.

Son tournoi

Un petit set lâché au 2e tour. Et c’est tout. Pour le reste, Serena Williams a infligé le tarif maison : deux sets secs et certaines boucheries, à l’image de son quart de finale face à la pauvre Wang Qiang (6-1, 6-0). Sa mise en route initiale face à Maria Sharapova était une indication à prendre en compte : l’Américaine ne va rien laisser passer.

  • 1er tour : victoire face à Maria Sharapova (6-1, 6-1)
  • 2e tour : victoire face à Catherin McNally (5-7, 6-3, 6-1)
  • 3e tour : victoire face à Karolina Muchova (6-3, 6-2)
  • 8e de finale : victoire face à Petra Martic [22] (6-3, 6-4)
  • Quart de finale : victoire face à Wang Qiang [18] (6-1, 6-0)

La stat : 38

Ce sera la 38e demi-finale de Grand Chelem de la tête de série numéro 8. Elle passe ainsi Steffi Graf mais court encore après Martina Navratilova (44) et surtout Chris Evert (52). Autant dire que le gap d’expérience entre la cadette des sœurs Williams et les autres demi-finalistes est immense.

La décla

"Je peux enchaîner plein de matches. Ça me va de jouer des matches de 44 minutes (comme face à Wang, NDLR). A ce stade de ma carrière, j’ai tellement l’expérience de jouer des matches longs ou des matches courts comme celui-ci… Je suis prête pour tout !"

Notre avis

La favorite, l’unique favorite, c’est évidemment elle. Parce qu’elle dégage une sérénité sans faille et parce qu’elle dispose d’un solide socle d’expérience à même de l’aider en cas de coup de mou, l’Américaine a un matelas d’avance sur les autres. Difficile de ne pas l’imaginer revenir sur le Arthur-Ashe dimanche pour se venger de son édition passée.

Elina Svitolina

Pays : Ukraine
Classement WTA : 5e
Set(s) perdu(s) : 0

New York et elle

Elina Svitolina a un rapport particulier avec Flushing Meadows. C’est à l’US Open qu’elle a joué son premier tableau final de Grand Chelem en sortant des qualifications lors de l’édition 2012. A l’époque, elle n’avait pas encore 18 ans, une expérience qu'elle décrit encore aujourd'hui comme "spéciale et incroyable". Lors des six éditions suivantes, elle a régulièrement progressé, mais n’avait pas dépassé, avant cette année, les huitièmes de finale où elle s’était heurtée à Anastasija Sevastova (6-3, 1-6, 6-0) en 2018 et à Madison Keys (7-6, 1-6, 6-4) en 2017.

Son tournoi

Jusqu’ici, le parcours d’Elina Svitolina a ressemblé à un long fleuve tranquille. En cinq matches, l’Ukrainienne n’a pas laissé la moindre manche en route. Pourtant, elle n’a pas franchement été épargnée par le tirage, écartant trois Américaines, soutenues par leur public, sur sa route. Elle a notamment impressionné par son calme et son niveau de jeu contre Venus Williams dès le 2e tour, ce qui a lancé son tournoi.

  • 1er tour : victoire contre Whitney Osuigwe (6-1, 7-5)
  • 2e tour : victoire contre Venus Williams (6-4, 6-4)
  • 3e tour : victoire contre Dayana Yastremska [32] (6-2, 6-0)
  • 8e de finale : victoire contre Madison Keys [10] (7-5, 6-4)
  • Quart de finale : victoire contre Johanna Konta [16] (6-4, 6-4)

La stat : 1

Elina Svitolina a remporté sa première victoire contre une top 10 en Grand Chelem lors de cet US Open face à Madison Keys (9e) en huitième de finale après sept échecs.

La décla

"Depuis que j’ai gagné le Masters à Singapour, je gère mieux la pression. Je pense que ça m’a permis de croire davantage que je pouvais rivaliser très régulièrement contre les meilleures joueuses du monde. A ce niveau, ce sont les petits détails qui comptent."

Notre avis

Face à Serena Williams, le défi s’annonce immense pour Svitolina. Elle n’a remporté qu’une seule de leurs cinq confrontations précédentes, mais c’était la dernière aux Jeux Olympiques de Rio voici trois ans (6-4, 6-3). L’Américaine semble en mission dans ce tournoi pour aller chercher un 24e titre du Grand Chelem et sa puissance devrait faire la différence dans ce duel. On voit mal comment Svitolina pourrait s’en sortir mais elle a montré une grande maîtrise de ses nerfs lors de cet US Open et elle pourrait bien emmener Serena dans un combat en trois sets.

Serena Williams, lors de sa défaite face à Elina Svitolina à Rio

Crédit: Getty Images

Belinda Bencic

Suisse
Classement WTA : 12e
Set(s) perdu(s) : 1

New York et elle

Voir Belinda Bencic en demi-finale d’un Majeur est une première. La voir à l’aise à New York est moins nouveau. Pour sa première participation en 2014, elle avait atteint les quarts de finale. Pour le reste, c’est plus poussif. Deux 3e tours en 2015 et 2016 puis une sortie de route précoce l’année passée au 1er tour.

Son parcours

Comme Serena Williams, elle n’a perdu qu’un petit set. Au 2e tour, Alizé Cornet s’était accrochée. Naomi Osaka aussi en 8e de finale pour la grosse sensation du tournoi féminin. Mais, tenace et surtout très solide dans les moments chauds, Bencic n’a rien lâché et s’est offert un parcours presque sans accroc. En bénéficiant d’un forfait qui pourrait s’annoncer déterminant au niveau physique.

  • 1er tour : victoire face à Mandy Minella (6-3, 6-2)
  • 2e tour : victoire face à Alizé Cornet (6-4, 1-6, 6-2)
  • 3e tour : victoire par forfait sur Anett Kontaveit [21]
  • 8e de finale : victoire face à Naomi Osaka [1] (7-5, 6-4)
  • Quart de finale : victoire face à Donna Vekic [23] (7-6, 6-3)

Les temps forts de Bencic - Vekic

La stat : 8e

Avec cette demi-finale, Belinda Bencic est d’ores et déjà garantie de faire son retour dans le Top 10. Elle sera, au pire, 8e mondiale lundi prochain. Une petite place en-dessous de son meilleur classement en février 2016. Et dire qu’elle était aux portes du Top 100 fin 2017 après de longs mois de blessure.

La décla

"Après toutes ces blessures, j’ai rêvé que ce jour arrive mais on ne sait jamais. […] J’ai beaucoup travaillé pour ça donc ce n’est pas comme si je ne l’avais pas imaginé. Mais, quand même, il fallait être là."

Notre avis

Elle aura l'avantage de l'expérience, et certainement un peu plus de fraîcheur physique, au moment d'aborder sa demi-finale face à Andreescu. Sur ce type d'événement, face à une joueuse qui découvre elle aussi le dernier carré d'un tournoi du Grand Chelem, cela peut avoir une très grande importance. Bencic a tout intérêt à en profiter car elle aura une drôle de cliente face à elle.

Bianca Andreescu

Canada
Classement WTA : 15e
Set(s) perdu(s) : 2

New York et elle

C'est un peu là où tout a commencé pour la Canadienne. Elle s'y était révélée en atteignant les demi-finales d'un tournoi majeur chez les juniors pour la première fois de sa carrière en 2016. Sortie dès les qualifications chez les seniors en 2017 et 2018, Andreescu explose lors de cette édition 2019 avec, comme pour Bencic, une première apparition dans le dernier carré d'un tournoi du Grand Chelem.

Son parcours

Tout s'est bien goupillé pour la Canadienne avec les éliminations précoces de Petra Kvitova (N.6) et Sloane Stephens (N.11), les deux principales têtes d'affiche de son quart de tableau. Andreescu a parfaitement négocié son premier grand rendez-vous avec une victoire en deux sets face à Caroline Wozniacki au 3e tour. Elle a concédé un set en 8e de finale puis un autre en quart de finale. Mais ce n'est pas illogique pour une joueuse inexpérimentée à ce niveau puisqu'elle n'avait jamais passé le 2e tour en Grand Chelem jusqu'ici.

  • 1er tour : victoire face à Katie Volynets (6-2, 6-4)
  • 2e tour : victoire face Kirsten Flipkens (6-3, 7-5)
  • 3e tour : victoire face à Caroline Wozniacki [19] (6-4, 6-4)
  • 8e de finale : victoire face à Taylor Townsend (6-1, 4-6, 6-2)
  • Quart de finale : victoire face à Elise Mertens [25] (3-6, 6-2, 6-3)

La stat : 91%

C'est compliqué de trouver un meilleur bilan que celui d'Andreescu sur l'année 209. Qualifications incluses, la Canadienne a remporté 43 des 47 matches qu'elle a disputés depuis le début de l'année civile, soit un taux de victoire de 91%. Elle est en demi-finale d'un majeur pour la première fois de sa carrière. Mais elle n'est certainement pas là par hasard.

La décla

"Honnêtement, c'est complètement fou. Honnêtement, ce que j'ai accompli cette année me laisse sans voix. J'ai besoin que quelqu'un vienne me pincer pour être sûr que c'est bien réel."

Notre avis

C'est une novice à ce stade de l'épreuve, elle n'a que 19 ans, mais il ne faut pas se tromper. Andreescu faisait figure d'épouvantail au tirage au sort après avoir remporté deux des plus importants tournois sur dur de la saison, à Indian Wells et Toronto. Elle a confirmé. La Canadienne est au sommet de sa forme après avoir manqué une partie de la saison en raison d'une blessure à une épaule. Elle est aussi en pleine confiance et vit un rêve éveillé à New York. Bencic devra faire très fort pour l'arrêter.

Open d'Australie
Williams montre les muscles
16/02/2021 À 09:39
Open d'Australie
"Le plus beau cadeau ? Son amour" : l'interview Saint-Valentin de Monfils et Svitolina
14/02/2021 À 14:00