Getty Images

Federer et Djokovic ont rendez-vous en demie cette fois, programme corsé pour Nadal

Federer et Djokovic ont rendez-vous en demie cette fois, programme corsé pour Nadal

Le 22/08/2019 à 18:39Mis à jour Le 22/08/2019 à 20:05

US OPEN - La planète tennis est fixée. Le tirage au sort du simple messieurs, effectué jeudi, a offert un tableau plutôt équilibré. Roger Federer et Novak Djokovic ne pourront pas s'affronter en finale cette fois mais potentiellement en demie. Le Serbe a d'ailleurs hérité d'un tableau corsé où il pourra retrouver Daniil Medvedev en quarts. Nadal a hérité de Zverev, Thiem et Monfils.

Les dés sont jetés. La première grande interrogation de l’édition 2019 de l'US Open a été levée : c’est Novak Djokovic, le tenant du titre, qui a hérité de Roger Federer dans sa partie de tableau lors du tirage au sort. Si tout se passe comme prévu pour les finalistes de Wimbledon : ils se retrouveront donc en demi-finale à New York. Homme en forme du moment après ses finales à Washington et Montréal puis son succès à Cincinnati, Daniil Medvedev pourrait toutefois croiser la route du Serbe en quart de finale.

Quant à Rafael Nadal, s’il est le favori logique de sa section, il n’aura pas forcément la tâche facile puisque Alexander Zverev, Karen Khachanov et Dominic Thiem l’accompagneront. Il jouera au premier tour l'Australien John Millman, le tombeur de Federer l'année dernière.

Djokovic va devoir batailler

En quête d’un troisième petit Chelem en carrière à New York, Novak Djokovic devrait avoir du pain sur la planche. Après une entrée en matière que l’on imagine en douceur face à l’Espagnol Roberto Carballes Baena, le numéro 1 mondial devra faire preuve de sérieux face à Sam Querrey ou Juan Ignacio Londero dès le 2e tour. S’il poursuit sa route, Kevin Anderson pourrait se dresser sur sa route en huitième de finale.

Mais l’état de forme du Sud-Africain, qui a déclaré forfait à cause de son genou droit lors des semaines précédentes, ne présage rien de bon pour lui, et Stan Wawrinka pourrait bien le remplacer pour une affiche appétissante sur le papier face au Serbe. Avant de potentielles retrouvailles avec Roger Federer dans le dernier carré, il lui faudra peut-être franchir un obstacle de taille supplémentaire nommé Daniil Medvedev en quart de finale. Homme fort de la tournée nord-américaine, le Russe pourrait être l’un des grands animateurs du dernier tournoi du Grand Chelem de l’année s’il a assez récupéré de ses efforts de ces dernières semaines.

Nadal pas si tranquille, Shapovalov-Auger-Aliassime se retrouvent

Federer, de son côté, doit se demander s’il n’est pas resté à Londres. Sa section ressemble furieusement à ce qui lui avait été réservé à Wimbledon, à l’exception de Djokovic qui remplace Nadal dans son parcours théorique. Après ses deux premiers tours (un qualifié lui est réservé pour commencer), le Suisse croiserait à nouveau le fer avec Lucas Pouille au 3e tour puis défierait David Goffin ou Guido Pella en huitième de finale si la logique est respectée. Et comme au All England Club, Kei Nishikori constituerait le dernier test avant les demi-finales.

Rafael Nadal, titré à Montréal, sera donc l’épouvantail de la partie basse du tableau. Mais il devra se méfier d’entrée de John Millman, surprenant quart-de-finaliste en 2018. Le talentueux mais souvent blessé Thanasi Kokkinakis puis Fernando Verdasco seraient ses adversaires suivants si l’on se projette, avant un huitième contre un gros serveur, John Isner ou Marin Cilic. Mais le manque de confiance actuel de ces derniers pourrait bien profiter à un Jan-Lennard Struff en pleine progression cette année. En quart, Karen Khachanov, qui lui avait posé de vrais problèmes en 2018, pourrait se dresser sur sa route. A moins qu’Alexander Zverev ne retrouve des couleurs. Dominic Thiem espérera sûrement avoir droit à sa revanche en demi-finale.

Cette seconde moitié de tableau réserve d’ailleurs quelques premiers tours explosifs : Stefanos Tsitsipas jouera gros d’entrée face à Andrey Rublev, tombeur de Federer à Cincinnati, et un choc 100 % canadien opposera les jeunes et talentueux Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov.

Les Français pas gâtés

Côté français, Gaël Monfils sera opposé à Albert Ramos Vinolas et pourrait retrouver son compatriote Ugo Humbert au 2e tour, si ce dernier se défait du Roumain Marius Copil. Benoît Paire partira favori contre le Canadien Brayden Schnur, tout comme Gilles Simon face à l’Américain Bjorn Fratangelo. La tâche s’annonce plus difficile en revanche pour Richard Gasquet contre l’Italien Matteo Berrettini, pour Jo-Wilfried Tsonga face à l’Américain Tennys Sandgren ou pour Corentin Moutet contre David Goffin. Jérémy Chardy défiera Hubert Hurkacz et Pierre-Hugues Herbert jouera Alex de Minaur.

Nouveau membre du top 100, Antoine Hoang n’aura rien à perdre face à l’Argentin Leonardo Mayer. La bataille promet d’être rude pour Adrian Mannarino, opposé à Daniel Evans. Et avant de penser à Federer, Pouille aura fort à faire face à Philipp Kohlschreiber.

Gaël Monfils, lors de son premier tour au Masters 1000 de Montréal
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0