Getty Images

Monfils supersonique

Monfils supersonique

Le 03/09/2019 à 01:41Mis à jour Le 03/09/2019 à 06:38

US OPEN - Gaël Monfils s'est aisément qualifié pour les quarts de finale de l'US Open, lundi. Le Français s'est imposé en trois manches face à Pablo Andujar (6-1, 6-2, 6-2) en 1h27. Monfils défiera le jeune Matteo Berretini au tour suivant.

Vite fait, bien fait. Gaël Monfils le savait : il avait une opportunité en or de rallier les quarts de finale de l’US Open pour la quatrième fois de sa carrière, et il ne l’a pas laissée passer lundi soir. Le numéro 1 français n’a pas fait de détail contre l’Espagnol Pablo Andujar, expédié en trois manches très sèches (6-1, 6-2, 6-2) et à peine une heure et demie sur un court Louis-Armstrong qui inspire décidément beaucoup le tricolore. Très appliqué et percutant de bout en bout, il a livré une partition proche de la perfection et retrouvera Matteo Berrettini pour une place dans le dernier carré.

Gaël Monfils était en mission. A l’image d’un Roger Federer lors de ses deux derniers matches, le Parisien n’a pas laissé son adversaire respirer en huitième de finale à New York. Pablo Andujar, qui découvrait la deuxième semaine d’un Grand Chelem à 33 ans, n’en gardera vraisemblablement pas un souvenir marquant, sinon celui d’une grande impuissance. Totalement surpassé par la puissance du Français, l’Espagnol a dû attendre plus d’un set et demi (6-1, 4-2) pour frapper son premier coup gagnant du match : un passing de coup droit croisé.

Indébordable, Monfils a écoeuré Andujar

Les premiers échanges entre les deux hommes ont pourtant fait craindre un match plus complexe qu’imaginé pour Monfils. Un peu rouillé et peu mobile, il a commis quelques fautes d’entrée et s’est retrouvé mené 0/30 sur ses deux premières mises en jeu. Mais il a juste fallu une course ultra-rapide vers l’avant, suivie d’un réflexe au filet pour lancer le Français dans la partie. Soudain beaucoup plus précis dans son jeu de jambes, placé très tôt sur la balle, il a fait parler la poudre en coup droit pour dicter la majorité des échanges avec 33 coups gagnants pour 22 petites fautes directes à la clé.

Vidéo - Mais comment Monfils a-t-il pu aller la chercher celle-là ?

00:39

L’autre grande satisfaction dans le jeu du Parisien est venue de son service. Il l’a admirablement protégé en engageant 75 % de premières balles, décochant 7 aces pour aucune double faute. Jamais mis sous pression, Monfils n’a concédé aucune balle de break et a pu se concentrer sur les jeux de retour, ravissant l’engagement adverse à six reprises. Agressif du fond du court, il a aussi impressionné par sa couverture de terrain. Andujar a eu toutes les peines du monde à le déborder et a même levé les bras au ciel en réussissant son premier point gagnant (sur 6 seulement en tout) du fond du court.

Après l’énorme baston remportée en cinq sets contre Denis Shapovalov, Gaël Monfils a tout mis en œuvre pour sauvegarder le plus d’énergie possible et c’est peu dire qu’il a rempli sa mission. De bon augure avant un quart de finale qui s’annonce bien plus complexe face à Matteo Berrettini. L’Italien a impressionné plus tôt dans la journée en maîtrisant aisément Andrey Rublev (6-1, 6-4, 7-6), mais il s’agira d’une première pour lui à ce stade de la compétition, un déficit d’expérience qui pourrait profiter au Français.

Vidéo - Monfils a éparpillé son pote Pablo en moins d'une heure et demie

03:33
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0