Getty Images

Hué au début, hué à la fin, mais vainqueur : Medvedev tient son premier quart majeur

Hué au début, hué à la fin, mais vainqueur : Medvedev tient son premier quart majeur
Par Eurosport

Le 01/09/2019 à 23:27Mis à jour Le 02/09/2019 à 02:36

US OPEN – Accueilli par les huées du public du Louis-Armstrong et à nouveau copieusement sifflé après sa victoire, Daniil Medvedev poursuit son chemin à Flushing Meadows. Bousculé par l'épatant gaucher allemand Dominik Koepfer, le Russe s'est tout de même imposé en quatre manches (3-6, 6-3, 6-2, 7-6). Le voilà pour la première fois en quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem.

Daniil Medvedev est toujours aussi "populaire" à New York. Deux jours après son match sulfureux contre Feliciano Lopez, où son attitude lui avait valu d'être pris en grippe par le public du Louis-Armstrong, le Russe a retrouvé ce même court dimanche pour son huitième de finale face au surprenant Allemand Dominik Koepfer. La foule lui a montré de l'hostilité du début à la fin mais peu lui importe : vainqueur en quatre sets (3-6, 6-3, 6-2, 7-6), il disputera mardi son premier quart majeur, contre Novak Djokovic ou Stan Wawrinka.

Vidéo - Fraîche ambiance : l'entrée sous les huées de Medvedev

00:18

Il a fallu un set et demi au numéro 5 mondial pour trouver la bonne distance du point de vue tactique face à l'ancien étudiant à l'Université de Tulane, en Louisiane. Révélation de cet US Open, Koepfer avait déjà réussi son tournoi mais il n'est pas rentré sur le court sans ambition. Agressif des deux côtés à l'échange, le gaucher allemand a sérieusement bousculé Medvedev. Dans les cordes, le protégé de Gilles Cervara s'est retrouvé mené 6-2, 2-1 et break contre lui. Il y avait danger.

Sans s'affoler

Mais il se dégage de Daniil Medvedev une forme de confiance, née de son prolifique été nord-américain. Cette tournée, ponctuée de son premier titre en Masters 1000, à Cincinnati, lui a donné des certitudes et il s'appuie dessus. Loin de s'affoler, il est ainsi revenu sur sa proie petit à petit. En jouant enfin plus long à l'échange, il a repoussé Dominik Koepfer et, physiquement, celui-ci s'est légèrement tassé au fil des jeux. De 3-6, 1-2, le score est alors passé à 3-6, 6-3, 6-2 en faveur d'un Medvedev en contrôle.

Il lui a tout de même fallu rester vigilant jusqu'au bout. Breaké en début de 4e set, le Moscovite a sorti son tennis de gestionnaire pour revenir et finir par étouffer pour de bon la rébellion allemande dans un jeu décisif parfaitement maitrisé (7-2). Assumant à fond son statut de "cible" du public, il a savouré les quolibets au moment de saluer le public. Flushing peut bien continuer à le huer, cela ne lui pose visiblement aucun problème. Au contraire.

Vidéo - Medvedev - Koepfer : Les temps forts

03:04

Retrouvailles avec Djokovic ?

En rejoignant les quarts de finale, Daniil Medvedev aura quoi qu'il arrive tenu son statut de tête de série dans cet US Open 2019. Une étape importante pour lui, qui n'avait encore jamais dépassé les huitièmes, atteints une seule fois, en Australie, au mois de janvier dernier. A Melbourne, un certain Novak Djokovic l'avait stoppé, non sans mal. Le Serbe pourrait à nouveau être sur son chemin mardi, s'il se débarrasse de Stan Wawrinka cette nuit.

Medvedev parait mieux armé qu'il y a huit mois (il a d'ailleurs battu le numéro un mondial en route vers son titre à Cincinnati au mois d'août), mais il devra tout de même hausser son niveau de jeu. Face à Koepfer, il n'a pas assez bien servi (seulement 59% de premières) et commis trop de fautes. Au moins le marathonien de l'été n'a-t-il pas laissé trop d'énergie : en dépit des quatre manches, la partie a à peine dépassé les deux heures et demie de jeu.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0