Getty Images

Un an après une finale polémique, Ramos n'arbitrera pas Serena

Un an après une finale polémique, Ramos n'arbitrera pas Serena

Le 17/08/2019 à 17:33Mis à jour Le 17/08/2019 à 18:07

US OPEN - La fédération américaine de tennis a décidé que Carlos Ramos n'arbitrerait pas Serena Williams, ou sa soeur Venus à New York lors du dernier Grand Chelem de l'année (26 août-8 septembre). Il y a quasiment un an, le Portugais avait infligé trois avertissements synonymes d'un jeu de pénalité à l'Américaine en finale de l'US Open face à Naomi Osaka.

Un an après, le sujet est encore sensible de l'autre côté de l'Atlantique. Si Carlos Ramos fera bien partie des arbitres sélectionnés pour l'US Open du 26 août au 8 septembre prochain, il n'officiera pas lors des matchs de Serena Williams ou de sa soeur Venus. Stacey Allaster, responsable du tennis professionnel à la fédération américaine de tennis, a confirmé la nouvelle dans un entretien accordé au New York Times vendredi. Lors de la finale de l'édition 2018 opposant Serena Williams à Naomi Osaka, le Portugais avait infligé trois "warnings" successifs à l'Américaine pour une raquette brisée, un coaching de Patrick Mouratoglou et un abus verbal, synonymes de jeu de pénalité.

Entre ceux qui trouvaient que Ramos avait manqué de psychologie et ceux qui considéraient que l’arbitre avait eu raison d’appliquer la règle, la séquence avait fait polémique aux Etats-Unis où Serena Williams est une icône. Si la WTA avait manifesté son soutien à l’Américaine, la Fédération internationale de tennis (ITF) s’était finalement rangée derrière le Portugais. "Il est important de se rappeler que M. Ramos a rempli son rôle d’arbitre en respectant le règlement et a agi à chaque instant avec professionnalisme et intégrité", avait notamment communiqué l’instance.

Vidéo - "Vous êtes un menteur, vous ne m'arbitrerez plus" : Serena ne fait pas redescendre la pression

01:10

Une décision valable "seulement en 2019"

L’US Open avait finalement décidé d’infliger à Serena Williams une amende de 17 000 dollars à la suite de l’incident. Mais depuis, les deux protagonistes ne se sont plus retrouvés sur le même court. Et cela ne risque pas de changer à New York dans dix jours. "Nous n’avons pas besoin de cela. Il y a plus de 900 matchs ici en trois semaines (en comptant les qualifications, ndlr), et Carlos aura beaucoup de travail. On veut se concentrer sur la compétition et aller de l’avant", a estimé Stacey Allaster.

Mais il ne s’agit pas pour autant de créer un précédent selon la responsable du tennis professionnel américain : Carlos Ramos pourrait arbitrer à nouveau Serena Williams à l’avenir. "Cette décision sera juste valable en 2019. Ne mettons pas tout le monde sous les projecteurs, ce n’est pas nécessaire", a-t-elle conclu. Si la situation ne se représentait pas, cette décision ferait certainement reparler et s’interroger à nouveau sur les privilèges dont peuvent bénéficier les stars du jeu.

Vidéo - Oui, Mouratoglou a coaché Serena Williams mais il regrette le manque de psychologie de l'arbitre

04:04
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0