Panoramic

Amélie Mauresmo, celle qui a initié la révolution du clan Bartoli

Mauresmo, celle qui a initié la révolution du clan Bartoli
Par Eurosport

Le 05/07/2013 à 18:03Mis à jour Le 05/07/2013 à 23:32

Si Marion Bartoli est en finale de Wimbledon, elle le doit aussi à Amélie Mauresmo, conseillère avisée de la Française depuis le début de la saison.

Vendredi, Amélie Mauresmo a fêté de nouveau son anniversaire à Wimbledon. Depuis sa retraite en la fin de saison 2009, cela ne lui était plus arrivé. Mais cette année, cette édition est spéciale. Elle ne sera pas en lice pour décrocher son troisième titre du Grand Chelem, mais pour accompagner Marion Bartoli en quête de son premier titre majeur. Une association pour la (belle) occasion qui complète le tout-récent tandem Drouet-Bartoli. "Je suis une sorte de conseillère", précise l'ex-numéro un mondiale, loin d'être un coach à part entière. "Après avoir arrêté de jouer, j'ai trouvé assez rapidement que ce qu'on ne transmet pas est perdu. J'ai eu cette envie là, soit avec Mika (Llodra), avec Vika (Azarenka) ou aujourd'hui avec cette équipe de France et les filles qui la composent, dont Marion Bartoli. C'est naturel en fait, je vois les choses simplement".

Depuis le début de ses fonctions de capitaine de Fed Cup en janvier 2013, Amélie Mauresmo a mis un point d'honneur à faire revenir Marion Bartoli dans le giron de l'équipe de France. Une action que ses prédécesseurs, comme Georges Goven ou encore Nicolas Escudé, avaient tous tenté en vain. L'ancienne championne a trouvé les mots pour rallier Bartoli à elle en lui faisant faire une petite révolution dans son mode de fonctionnement, chose sur laquelle l'actuelle numéro un française ne démordait pas, quitte à se marginaliser. Voulant par dessus tout garder son père auprès d'elle, même lors de réunion de Fed Cup, alors que la Fédération souhaitait l'inverse, Bartoli a boudé l'équipe de France, ce qui lui a coûté sa participation aux Jeux olympiques de Londres, sur ce même gazon de Wimbledon.

Panoramic

"Elle ne va pas non plus me faire une transfusion de talent dans la soirée"

En froid avec certains cadres de la Fédération, Bartoli a fait fi du passé au moment de l'intronisation de Mauresmo à la tête de l'équipe de France de Fed Cup. Pour son aînée qu'elle considère comme son amie, voire sa grande soeur, Marion a accepté de revenir jouer sans l'appui de son père à ses côtés, avant de changer complètement de fonctionnement également dans son quotidien. Même si cela s'est fait en plusieurs temps. Le point commun des différents tests effectués par Bartoli, cela a toujours été Mauresmo. Le courant passe tellement bien que Mauresmo n'a pas hésité à donner du temps à la quinzième mondiale en demande constante de conseils. A Wimbledon, avec un parcours idyllique qui l'a emmené jusqu'en finale, c'est tout naturellement que l'ex-numéro un mondiale a chamboulé ses projets pour rester auprès d'elle.

"Je vais la ligoter sur une chaise", a même déclaré Bartoli après son quart de finale, véritablement admirative de la double championne en Grand Chelem. "Est-ce que sa victoire ici en 2006 va m'aider ? Elle ne va pas non plus me faire une transfusion de talent dans la soirée", relativise Bartoli. "Elle m'aide, elle me donne une bonne dynamique. Mais on n'est pas en train de discuter toute la journée de ce qu'elle a vécu avant et on parle aussi d'autres choses que de tennis. On est juste copines, on aime rigoler des mêmes choses, on ne se met pas de pression".

AFP

"Je considère qu'être là pour toutes les joueuses de l'équipe de France fait partie intégrante de ma fonction de capitaine de Fed Cup. Je suis là pour elle comme pour les autres. Après, depuis le début, c'est Marion qui est la plus en demande. Peut-être que les autres sont plus timides, mais il ne faut pas que les autres hésitent à venir vers moi", explique Mauresmo. En amont de la finale, elle comptait "parler plus que d'habitude" car "plus le tournoi avance, plus les détails sont importants". Pour elle, pas de doute, Bartoli a "la carrure" pour aller au bout. Si elle ne le pensait pas, elle ne serait pas bien évidemment là. Une victoire serait en tout cas un très beau cadeau d'anniversaire pour Mauresmo.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0