Andy Murray revient de très loin. Le Britannique, numéro deux mondial, n'avait encore jamais cédé de set dans ce Wimbledon 2013. Il a débuté son quart de finale en concédant les deux premières manches face à Fernando Verdasco avant de s'imposer en cinq manches et 3h30 de jeu (4-6, 3-6, 6-1, 6-4, 7-5). Une victoire qui lui permet de rentrer dans le dernier carré londonien pour la cinquième fois de suite. Cette année, c'est le novice polonais Jerzy Janowicz, vainqueur de Lukasz Kubot (7-5, 6-4, 6-4), qui tentera de l'empêcher de jouer sa deuxième finale de suite à Londres devant un public tout acquis à la cause du Britannique.
Fernando Verdasco n'est pas passé loin de créer une nouvelle sensation dans cette édition 2013. L'Espagnol avait déjà joué un tour à l'Ecossais à l'Open d'Australie en 2009 en huitièmes de finale en s'imposant en cinq manches. Ce mercredi à Londres, l'actuel 54e mondial n'a pas été loin d'éliminer à nouveau un Murray très crispé et beaucoup moins en réussite que son adversaire dans les premiers instants chaud du match. En convertissant ses trois premières balles de break de ce quart de finale, Verdasco a pris le large en remportant deux premiers sets après 1h20 de jeu. Mais n'a pas été capable d'en faire de même avec les quatre occasions suivantes dans le quatrième set pour tuer ce match qui lui tendait les bras.
Souvent secoué au cours de la partie, Murray s'est surtout retranché derrière sa mise en jeu qui l'a sorti d'un bien mauvais pas. Avec 77% de réussite derrière sa première balle et 55% derrière la seconde sur l'ensemble du match, l'Ecossais a surtout été irréprochable dans la cinquième et dernière manche. Il n'a perdu que quatre points sur ses engagements et a su convertir la seule opportunité de break dans le onzième jeu du set décisif. C'est avec le bras solide qu'il rallie donc les demi-finales de Wimbledon pour la cinquième fois de sa carrière, devenant ainsi le premier Britannique de l'ère Open à le faire, reléguant au passé Tim Henman et Roger Taylor, quatre fois demi-finalistes.
Wimbledon
Janowicz plus fort que Fibak
03/07/2013 À 19:14
tweet
ATP Madrid
"Il est n°1 mondial, j'ai une hanche en métal" : Djokovic - Murray, affiche nostalgique
04/05/2022 À 19:07
Tennis
Magie de Melbourne, Coupe Davis et regrets à Roland : la carrière de Tsonga en 10 dates
06/04/2022 À 23:49