AFP

Wimbledon 2014 : Simona Halep et Eugénie Bouchard prennent rendez-vous

Halep et Bouchard sont encore au rendez-vous

Le 02/07/2014 à 12:47Mis à jour Le 02/07/2014 à 14:55

Joueuses les plus constantes en Grand Chelem en 2014, Simona Halep et Eugénie Bouchard s’affronteront en demi-finale de Wimbledon. Elles ont respectivement éliminé les Allemandes Sabine Lisicki, finaliste sortante, et Angelique Kerber, demi-finaliste sur le Centre Court en 2012.

Leur palmarès est encore vierge en Grand Chelem, mais leur jeune âge et leur régularité parlent pour elles : Simona Halep, 22 ans, et Eugénie Bouchard, 20, s’affirment comme les joueuses les plus régulières lors des trois tournois majeurs disputés en 2014. En battant Angelique Kerber en quarts de finale de Wimbledon, Eugénie Bouchard a signé sa troisième demi-finale en Grand Chelem d’affilée. L'affaire fut toutefois un peu plus compliquée qu’à Roland-Garros, où la Canadienne n’avait laissé que trois jeux à sa rivale du jour, en huitièmes de finale. Cette fois, c’est même la gauchère allemande, tombeuse de Maria Sharapova au tour précédent et demi-finaliste à Londres en 2012, qui a dominé l’entame de partie. Mais, faute de convertir une seule de ses quatre balles de break - les quatre premières du match - Kerber s’est logiquement fait punir : le premier break de la rencontre a été réalisé à 4-3 par Bouchard, qui a ensuite conclu la manche sur son service.

Le deuxième set a été relativement similaire, les deux joueuses offrant parfois de somptueux échanges dans les diagonales, revers de la Canadienne sur coup droit de l'Allemande, pour une balance points gagnants / fautes directes positive de chaque côté : 24/18 chez Bouchard, 16/14 chez Kerber. Mais les points importants, eux, sont la plupart du temps tombés dans l'escarcelle de la plus jeune des deux joueuses, finalement gagnante 6-3, 6-4, en 1h05. Avec cette troisième demi-finale majeure consécutive, l'ancienne n°1 mondiale chez les juniors est assurée d'intégrer le Top 10 à la prochaine publication du classement WTA (8e au pire). Surtout, sa candidature à une première victoire majeure prend de plus en plus d'épaisseur, elle qui n'a jusque-là perdu que contre les futures lauréates des grands tournois, Li Na à Melbourne et Maria Sharapova à Roland-Garros.

Lisicki, le trou noir

L'autre Allemande encore en lice dans le tournoi, Sabine Lisicki, a elle aussi eu sa chance. Malgré un souci à l’épaule droite qui occasionne chez elle des crises carabinées de doubles fautes (39 sur l’ensemble du tournoi, de loin la n°1 dans cet exercice peu flatteur), la finaliste sortante, jamais éliminée avant les quarts de finale lors de ses cinq dernières participations à Wimbledon, a pris les devants dans le premier set, jusqu’à mener 4-1. Mais sur son jeu de service de 4-2, elle a rendu cet avantage sur une "toile" à la volée, offrant ainsi le débreak sur un plateau à la Roumaine. Lisicki s’est alors écroulée… au point de ne plus marquer le moindre jeu du match !

Systématiquement poussée à l’erreur par la qualité de déplacement adverse, l’Allemande a vu son compteur de fautes directes s’affoler (20 au total, pour 17 points gagnants). Baladée à gauche, à droite par le métronome Halep (16 coups gagnants, 11 fautes), neutralisée sur son coup fort, le service, parfaitement lu par la Roumaine (2 aces, son plus faible total du tournoi), Lisicki a terminé son Wimbledon 2014 sur une triste série de onze jeux perdus consécutivement (6-4, 6-0). Quelques semaines après sa finale à Roland-Garros, six mois après son premier quart de finale majeur, à l'Open d'Australie, Simona Halep est en demi-finales à Wimbledon. Comme à Paris, la n°3 mondiale sera la joueuse la mieux classée encore en lice dans le dernier carré, la seule parmi le Top 5 mondial.

Simona Halep

Simona HalepGetty Images

0
0