AFP

Appelez-la Serena Slam !

Appelez-la Serena Slam !

Le 11/07/2015 à 16:37Mis à jour Le 11/07/2015 à 17:20

WIMBLEDON - Exceptionnelle Serena Williams. Invaincue dans les tournois majeurs depuis l'US Open 2014, l'Américaine a remporté son 4e trophée de suite à Londres en dominant Garbine Muguruza en finale (6-4, 6-4). A 33 ans, elle réalise ainsi son 2e Grand Chelem à cheval sur deux saisons, douze ans après le premier.

Serena Williams a bouclé la première boucle. Depuis l'US Open 2014, l'Américaine de 33 ans n'a pas d'égale sur le circuit féminin. La numéro un mondiale l'a encore démontré en remportant son sixième titre à Wimbledon, samedi, aux dépens de la jeune Espagnole Garbine Muguruza (6-4, 6-4), et surtout son quatrième titre majeur de suite. Pour la deuxième fois de sa carrière, elle réalise ainsi le Grand Chelem sur deux saisons, douze ans après le premier. A l'US Open en septembre, elle sera en mesure de le réaliser sur une seule année en égalant au passage le record de Steffi Graf avec un 22e titre majeur.

Face à une joueuse qui disputait sa première finale du Grand Chelem, Serena Williams ne partait pas avec une longueur d'avance, mais 25... comme le nombre de fois où elle a joué pour un titre majeur. Malgré cela, la tention était palpable sur le court central. L'Américaine a beau être une championne hors-normes, l'anxiété et la peur ont été souvent à ses côtés lors de ce match si particulier pour elle. En début de rencontre d'abord, où sa jeune adversaire a débuté par un break. Jusqu'au septième jeu du premier set, l'Espagnole a tenu le coup, avant de lâcher prise. De plus en plus précise, la numéro un mondiale a relâché peu à peu la pression pour se lancer enfin dans la bataille.

De 5-1 à 5-4, Muguruza a cru à l'impossible

Le premier set englouti après 44 minutes de jeu, Serena a poursuivi son effort dans la deuxième manche en prenant tout de suite la mise en jeu de Muguruza. Les jeux ont alors défilé jusqu'à 5-1, au moment où la protégée de Patrick Mouratoglou n'avait plus qu'à finir le travail sur son service. Mais c'est à ce moment précis que l'enjeu l'a rattrapée. Le bras n'a plus suivi la tête et doucement, l'Espagnole a refait son retard, point après point. Sur jeu blanc, elle a réalisé un premier pas: un premier débreak. Devant un court central médusé, la future neuvième mondiale a recollé à 5-3, puis 5-4 après un nouveau de jeu de service piqué à l'Américaine.

Serena Williams et Garbiñe Muguruza

Serena Williams et Garbiñe MuguruzaEurosport

Sur cette dernière mise en jeu, Serena avait pourtant fait le plus dur en revenant de 0-40 à 40A, puis en se procurant enfin une balle de match. Mais la délivrance n'était pas au bout : un coup droit croisé de Muguruza pleine ligne l'a évincée. C'est alors que l'expérience de l'Américaine a fini par avoir raison de son adversaire. En servant pour égaliser à 5 jeux partout, poussée par le public qui n'attendait qu'un troisième set pour savourer pleinement cette finale, Muguruza a été à son tour rattrapée par l'enjeu.

Sur jeu blanc, Serena Williams a conclu ce match pour décrocher ce 21e titre du Grand Chelem. Un sacre qui la place désormais à une marche du record de l'ère Open détenu par Steffi Graf, qui paraissait inatteignable il y a encore quelques temps. Mais avec Serena, triple tenante du titre à l'US Open, tout devient possible.

0
0