AFP

Miracle à la Serena

Miracle à la Serena

Le 03/07/2015 à 20:35Mis à jour Le 03/07/2015 à 21:14

WIMBLEDON - Serena Williams est passée tout près de la porte, vendredi à Londres. Heather Watson, qui a mené 3-0 dans le 3e set, a bien failli réaliser le coup de la quinzaine au 3e tour face à la numéro un mondiale (6-2, 4-6, 7-5). Voire même de la saison, l'Américaine étant encore en course pour réaliser le Grand Chelem sur deux saisons.

Serena Williams a des ressources incroyables. Comme à Roland-Garros, l'Américaine est allée puiser au fond de ses réserves pour rester en vie à Wimbledon. Au 3e tour vendredi, la numéro 1 mondiale s'est qualifiée dans la douleur pour les huitièmes de finale après une victoire en trois sets et 2h14 de match (6-2, 4-6, 7-5) contre la Britannique Heather Watson qui a longtemps cru en un exploit.

Avec un double break en poche en début de troisième manche, la 59e joueuse mondiale a mené 3-0, avant de servir pour le gain du match à 5-4. Mais Serena Williams, cinq fois titrée à Londres, est parvenue à retourner la situation, ce qu'elle n'avait pas fait l'an passé, battue par Alizé Cornet au même stade de la compétition. Qualifiée pour la seconde semaine et toujours en course pour aligner les quatre titres du Grand Chelem sur deux saison, la numéro un mondiale retrouvera sa soeur aînée Venus pour la cinquième fois à Wimbledon avec en jeu place en quarts de finale... comme prévu.

Le double break pour Watson dans la dernière manche n'a pas suffi

Serena Williams avait juré de ne pas avoir trop de pression sur les épaules avant cette quinzaine, mais cela l'a sans doute un peu rattrapé ce vendredi. L'Américaine a pourtant bien commencé cette partie en remportant la première manche 6-2 en 25 minutes de jeu. Mais tout s'est déréglé en fin de deuxième manche, lorsque la Britannique est parvenue à breaker son adversaire par deux fois. S'en est suivi un long moment de flottement dans le jeu de la numéro un mondiale qui a vacillé au service et multiplié les fautes directes.

Face à elle, la Britannique s'est senti pousser des ailes, soutenue par un public du court central chaud bouillant. Mais à 5-4, au moment de conclure, le bras de Watson a tremblé, comme au moment de mener 4-0 un peu plus tôt dans cette manche décisive. En vain. Serena en a profité pour reprendre du poil de la bête et revenir encore une fois à la hauteur de son adversaire. Une fois devant, l'Américaine n'a plus lâché sa proie et a conclu le match sur sa troisième balle de match sur son 7e et dernier break de la partie.

Sans aucune effusion une fois le match gagné, Serena a longtemps congratulé son adversaire à qui elle a confié qu'elle aurait dû remporter ce match. Maigre consolation. Lundi, ce sera pourtant la numéro un mondiale qui sera encore en piste face à sa soeur Venus. En piste pour continuer son aventure à Londres où elle vise un sixième titre. Et son aventure en Grand Chelem où le "Serena Slam" se rapproche de jour en jour. Mais à quel prix.

Serena Williams

Serena WilliamsReuters

0
0