AFP

Simon-Gasquet, deux Français en quart de Wimbledon : on n'avait plus vu ça depuis 24 ans !

On n'avait plus vu ça depuis 24 ans !

Le 06/07/2015 à 19:46Mis à jour Le 06/07/2015 à 23:23

WIMBLEDON - Vainqueur en trois sets de Tomas Berdych (6-3, 6-3, 6-2), Gilles Simon a rejoint Richard Gasquet en quart de finale de Wimbledon. Il fallait remonter à 1991 pour revoir deux Français à ce stade de la compétition dans le tournoi londonien ! Le Niçois affrontera au prochain tour Roger Federer.

Intéressant à une dizaine de jours de jouer la Grande-Bretagne sur le gazon du Queen's en quart de finale de Coupe Davis... Avant cela, Simon aura un autre défi à relever mercredi : battre Roger Federer, vainqueur de l'Espagnol Roberto Bautista Agut (6-2, 6-2, 6-3), pour s'ouvrir les portes de ses premières demi-finale en Grand Chelem.

Gilles Simon avait prévenu : il savait comment embêter Tomas Berdych. Et il a mis son plan à exécution. Pendant deux heures, le Niçois a fait tourner en bourrique le Tchèque, qui n'a jamais réussi à lui prendre son service, alors qu'il a concédé cinq fois son engagement. En cadence, il a réussi à faire exploser Berdych, en commettant le moins de fautes possible, et en poussant son adversaire à en accumuler un nombre hallucinant (30, pour 22 coups gagnants) dans un match avec si peu de points. Le Niçois n'a pas eu à forcer son talent : le sixième mondial était tout simplement dans un jour sans.

Face à Federer pour un exploit sans précédent pour lui

Après un premier set parfaitement négocié, Simon a vu un premier nuage arriver sur le court n°2 : une spectatrice, visiblement victime d'un malaise au premier rang, a dû être évacuée, forçant une interruption du match pendant 15 minutes. De quoi refroidir le Français et relancer Berdych ? Même pas. Contre le Tchèque, Simon n'a pas douté. Et a remporté la deuxième manche en 35 minutes de jeu.

Gilles Simon - Wimbledon 2015

Gilles Simon - Wimbledon 2015Panoramic

Mais au moment d'aborder la troisième manche est apparu un indice pour comprendre le non-match de Berdych : un strap imposant, posé sur la cheville du colosse tchèque, que le sixième mondial a cherché à retirer. Libéré de son boulet au pied gauche, Berdych n'a pas volé sur le terrain pour autant. Pire, ses problèmes de déplacement se sont montrés encore plus criants, en le forçant à monter à la volée. Simon n'a pas craqué en fin de match. Menant rapidement 4-0, il n'a pas perdu le fil pour attraper son premiers quart de finale à Wimbledon.

Le 12e mondial, à la recherche du match référence sur gazon et/ou d'une victoire contre un top 10 pour frapper à la porte de la sélection pour la Coupe Davis, a fait plus que remplir son objectif. Statistiquement, Simon a conforté son leadership sur le nombre de breaks gagnés (23 sur l'ensemble du tournoi). Une voie à reprendre au moment de viser sa première demi-finale en Grand Chelem face à Roger Federer. En cas de victoire, ce qui constituerait le plus bel exploit de sa carrière, le Niçois s'ouvrirait en plus les portes du Top 10 à l'ATP en lieu et place... de Rafael Nadal.

0
0