AFP

Statistiquement, Serena Williams n'était pas loin de réaliser son plus mauvais match

Statistiquement, Serena Williams n'était pas loin de réaliser son plus mauvais match

Le 11/07/2015 à 18:36Mis à jour Le 11/07/2015 à 18:49

WIMBLEDON - FINALE DAMES : Après un début de match poussif, Serena Williams s'est appuyée sur une première balle retrouvée, notamment pour sauver des balles de break, pour l'emporter (6-4, 6-4) face à Garbiñe Muguruza en finale de Wimbledon.

35

Breakée d'entrée de jeu par Muguruza, l'Américaine a failli sur son service dans l'entame du premier set, en particulier sur seconde balle. Tout au long du match, elle n'a remporté que 35% des points derrière son deuxième service, son pourcentage de loin le plus faible du tournoi, elle qui n'était descendue qu'une fois sous la barre des 50%, lors de son match difficile contre Heather Watson au 3e tour (47%).

10

Avec un service en berne, la sanction s’est vite fait ressentir : pour la première fois du tournoi, l'Américaine a concédé 10 balles de break en un match. Contre Maria Shaparova en demi-finale, elle n'en avait eu aucune à sauver. Malheureusement pour son adversaire, elle est parvenue à en effacer sept dans cette rencontre, un manque de réussite qui a incontestablement plombé l'Espagnole dans ce match.

78

Si la seconde balle n’a pas été un gage de sécurité, la première a été une fois encore l’arme fatale de l’Américaine. Pourtant, cela n’a pas été le cas en début de match. A l'issue de ses deux premiers jeux de service, Serena n'avait remporté que 42% des points derrière sa première balle. Un pourcentage inhabituel qui lui a valu d'être menée 4-2 dans la première manche. Mais la numéro un mondiale a rapidement relevé ce chiffre, terminant le premier set à 49% et le match à 78%. C'est cette montée en puissance qui lui a permis de retourner la situation dans la première manche et de mener 5-1 dans la seconde, enchaînant 5 jeux de service.

15

Serena Williams a commis 15 fautes directes ce samedi. Un chiffre qui s'inscrit dans la moyenne de ses erreurs par match dans ce Wimbledon 2015 (16,6) mais qui, comparé à son début de match, prend une tout autre dimension. A l'issue des quatre premiers jeux, la n°1 mondiale avait déjà commis six fautes directes pour trois coups gagnants, contre aucune pour son adversaire. Elle a donc su serrer le jeu et ne plus commettre que neuf erreurs jusqu'à la fin et 26 coups gagnants pour s’assurer son 6e titre à Londres.

Serena Williams - Wimbledon 2015

Serena Williams - Wimbledon 2015AFP

0
0