Eurosport

Andy Murray domine Nick Kyrgios et retrouvera Jo-Wilfried Tsonga en quart de finale

Murray musèle Kyrgios et attend Tsonga

Le 04/07/2016 à 20:07Mis à jour Le 04/07/2016 à 20:52

WIMBLEDON - Face à un Nick Kyrgios capable de tout, Andy Murray a su maîtriser son sujet pour se hisser en quart de finale (7-5, 6-1, 6-4). Le Britannique, numéro deux mondial, affrontera Jo-Wilfried Tsonga pour se hisser dans le dernier carré.

Impressionnant. Alors que les têtes de série tombaient depuis le début du tournoi (Djokovic, Wawrinka, Nishikori et Thiem), Andy Murray n'a pas fait peur une seule seconde au peuple britannique ce lundi. Pourtant, son huitième face à Nick Kyrgios, quart-de-finaliste du tournoi londonien en 2014 (en éliminant notamment Rafael Nadal), avait tout du match piège pour le Britannique, qui n'avait encore rencontré que des adversaires largement à sa portée. Autant dire que le changement de vitesse s'est bien passé pour le numéro deux mondial. Il lui aura fallu trente minutes pour faire la différence.

Un match quasi-parfait pour Murray

Jusqu'à 5-5, l'Australien a tenu le choc, largement aidé par son service (88% de points marqués derrière la première), au point de se créer une belle situation, sur la mise en jeu du Britannique, à 4-4. Deux fois, à 0/15 et à 30/30, le 15e mondial a eu la chance de prendre Murray à défaut le long de la ligne. Mais il est parti à la faute à chaque fois. Face à un joueur comme le Britannique, il ne faut pas laisser passer sa chance.

Plus jamais on ne verra l'Australien en bonne position. Au contraire, petit à petit, on a senti l'Ecossais se libérer, devenir de plus en plus serein et tenter ces coups qui n'appartiennent qu'à lui (lobs parfaits, passing à tout-va). Avec un jeu épuré au possible (9 fautes seulement), une volée de haut niveau (82%) et une qualité de service incroyable (84% de points derrière la première, 74% derrière la seconde), Murray a réussi l'un de ses meilleurs matchs du tournoi.

Kyrgios, lui, a complétement coulé, connaissant un passage à vide terrible, qui l'a vu perdre onze des treize jeux qui ont suivi. Son troisième set a été plus sérieux, notamment à partir du quatrième jeu. Mais il était déjà trop tard, Murray ayant fait le break décisif. Alors oui, la perte de concentration de Kyrgios à partir du deuxième set gêne à établir la réelle portée de la performance réussie ce lundi par Murray. Mais le voilà en quart de finale sans jamais avoir concédé ni de set, ni plus de 10 jeux dans un match. Un parcours quasi-parfait qui place encore un peu plus dans le costume de grand favori de ce Wimbledon 2016. La tâche de Tsonga s'annonce immense.

Andy Murray - Wimbledon 2016

Andy Murray - Wimbledon 2016Panoramic

0
0