AFP

Séisme à Wimbledon : battu par Sam Querrey, Novak Djokovic est au tapis

Djokovic au tapis, séisme à Wimbledon

Le 02/07/2016 à 18:06Mis à jour Le 02/07/2016 à 22:36

WIMBLEDON 2016 - Enorme sensation à Londres. Novak Djokovic a été éliminé au 3e tour samedi par l'Américain Sam Querrey. Une défaite en quatre sets (7-6, 6-1, 3-6, 7-6). Le Serbe, double tenant du titre, restait sur 30 matches gagnés consécutivement en Grand Chelem. Sam Querrey affrontera Nicolas Mahut en huitièmes de finale.

Le rêve de Grand Chelem calendaire de Djokovic a volé en éclats. La pluie et la nuit, qui avaient interrompu la rencontre la veille, ne lui auront pas permis de retourner la situation, comme l'an passé face à Kevin Anderson, en huitième de finale, déjà à Wimbledon. Mais cette fois-ci, Sam Querrey a tenu bon. Ou plutôt, le Serbe a lâché prise. L'Américain n'avait encore jamais battu un joueur du Top 10 en Grand Chelem. Il n'avait même remporté qu'un seul match dans un tournoi majeur depuis un an et demi avant de venir à Londres... et le voilà en seconde semaine après avoir dominé le numéro un mondial au sommet de sa carrière, qui plus est double tenant du titre à Wimbledon. Il faut presque se pincer pour y croire.

Djokovic s'arrête à 30 victoires de suite en Grand Chelem

Envoyé dans un deuxième jeu décisif, Djokovic a vu ce tie-break lui échapper des mains tel un savon. Querrey a eu beau lui donner les deux premiers points, un coup boisé a remis l'Américain dans le droit chemin. Deux fautes du Serbe ont ensuite donné deux balles de match à son adversaire. Un ace l'a sauvé sur la première occasion, mais une dernière faute a fait plonger Djokovic pour de bon sur la seconde. Et fait vivre au monde de la petite balle jaune dans un moment suspendu que personne n'avait vu venir.

Grâce à un service performant (31 aces) et sa résistance dans les échanges (56 coups gagnants pour 52 fautes directes), Querrey a fini par avoir raison du double tenant du titre qui n'avait plus perdu si tôt en Grand Chelem depuis sa défaite au troisième tour de Roland-Garros en 2009 contre l'Allemand Philip Kohlschreiber. Si le premier à se réjouir de ce séisme est incontestablement l'Américain, le second n'en sera pas moins Nicolas Mahut : pour son premier huitième de finale en Grand Chelem, il aura finalement face à lui le 41e mondial. Et que dire de Federer et Murray ?

0
0