AFP

Serena - Kerber, deux joueuses lancées aux trousses de Steffi Graf

Serena - Kerber, deux joueuses lancées aux trousses de Steffi Graf

Le 09/07/2016 à 00:00Mis à jour Le 09/07/2016 à 00:01

WIMBLEDON 2016 - Serena Williams tentera de prendre sa revanche sur Angelique Kerber, samedi (15h) en finale de Wimbledon, pour renouer avec le succès en Grand Chelem un an après sa dernière victoire et égaler le record de Steffi Graf. Une légende que l’Allemande pourra aussi rejoindre si elle remporte son deuxième titre majeur dans l’année.

Le contexte

Serena Williams est remontée. Très remontée même. Ce n’est un secret pour personne, l’Américaine ne court qu’après une chose : les titres du Grand Chelem. Et cette saison est particulièrement décevante pour elle : toute proche de forcer le verrou du record de Steffi Graf et ses 22 titres majeurs, elle a joué deux finales majeures mais a pris deux fois la porte dans le nez : la première face à Angelique Kerber à Melbourne, la seconde face à Garbine Muguruza à Roland-Garros. A Wimbledon, inutile de dire qu’elle compte bien mettre fin à l’hémorragie. Jamais elle n’avait perdu deux finales majeures de suite. S’incliner une troisième fois, d’autant plus ici où elle s’est imposée à six reprises, ce serait un plus gros camouflet.

Le problème est qu’elle aura en face d’elle une joueuse en pleine progression cette saison, Angelique Kerber, celle qui l’a battue en finale de l’Open d’Australie en début de saison. L’Allemande, 4e mondiale, a mis quelques mois pour digérer sa première grande victoire en Grand Chelem. Sa défaite au premier tour de Roland-Garros a montré que son nouveau costume pouvait être lourd à porter… jusqu’à ce Wimbledon qu’elle a traversé sans perdre une seule manche. Même face à Simona Halep en quart de finale (7-5, 7-6) ou encore face à Venus Williams en demie (6-4, 6-4).

Serena Williams, elle, a perdu une manche (sur un jeu décisif au deuxième tour face à Christina McHale), mais depuis, l’Américaine est très clairement montée en puissance. Cette fois-ci, pas de scénario catastrophe à gérer, pas de crise sur le court, juste quelques roustes distribuées sur la route de la finale, avec notamment des 6-0 infligés à trois joueuses différentes au cours de ses quatre derniers tours. Le combat s’annonce d’autant plus beau que les deux joueuses ne se sont plus affrontées depuis la fameuse finale de Melbourne. Deux championnes qui courent sur les traces de Steffi Graf : la première pour sa marque-référence, la seconde pour être la deuxième Allemande à être une multiple vainqueur en Grand Chelem.

Serena Williams et Angelique Kerber

Serena Williams et Angelique KerberAFP

Face-à-face

Ce sera la huitième rencontre entre l’Américaine et l’Allemande et la troisième finale de suite entre elles, mais ce sera la toute première sur gazon. Williams a perdu deux rencontres en sept matches. Avant la finale de Melbourne (6-4, 3-6, 6-4), Kerber avait gagné un quart de finale à Cincinnati en 2012 (6-4, 6-4). Serena a lancé leur opposition par un succès au premier tour de l’US Open 2007 : en Grand Chelem, les deux jeunes femmes sont donc à égalité avec une victoire partout.

Elles ont dit

Serena Williams

" Pour n'importe qui, atteindre une finale représente un bel accomplissement mais pour moi ce n'est pas assez. C'est ce qui me rend différente. C'est ce qui me rend Serena."

Angelique Kerber

" Je joue mon meilleur tennis, comme en Australie. Je joue plus relâchée désormais. Je sais que je peux faire confiance à mon jeu. Je vais aller sur le court avec beaucoup de confiance. Je montrerai à Serena que je suis là pour gagner."
Angelique Kerber à Wimbledon

Angelique Kerber à WimbledonAFP

Trois stats à avoir en tête

  • 1- C’est la première fois depuis dix ans que les finales de Melbourne et de Wimbledon opposent les deux mêmes joueuses. En 2006, Amélie Mauresmo avait battu Justine Henin les deux fois.
  • 2- Une seule joueuse a battu Serena Williams deux fois en finale de Grand Chelem : sa sœur Venus à l’US Open 2001 et Wimbledon 2008.
  • 3- La dernière joueuse à avoir perdu trois finales de Grand Chelem à la suite dans l’ère Open était… Venus Williams. L’Américaine en a même perdu quatre d’affilée entre Roland-Garros 2002 et l’Open d’Australie 2003, les quatre face… à Serena. L’Australienne Evonne Goolagong (1972) et l’Espagnole Arantxa Sanchez-Vicario (1995) sont les deux seules joueuses à s’être inclinées lors des trois premières finales majeures d’une saison.

Notre avis

Serena Williams peut-elle perdre deux finales majeures la même année face à une même joueuse ? Si elle réalise cela, Angelique Kerber réalisera un autre authentique exploit. Vu la démonstration qu’effectue l’Américaine depuis quelques jours, on sent que la protégée de Patrick Mouratoglou est montée d’un cran en motivation et détermination. Ce 22e titre majeur, elle le veut plus que tout. Tout le monde sait qu’elle est capable de le décrocher, qu’elle l’a dans sa raquette. Après avoir raté deux fois l’occasion cette année, il faudra une Kerber exceptionnelle pour retarder encore une échéance qui finira bien par tomber un moment ou à un autre.

Serena Williams

Serena WilliamsReuters

0
0