Getty Images

Andy Murray touché à la hanche : "Je n'ai aucune idée de la tournure que ma saison va prendre"

Murray : "Je n'ai aucune idée de la tournure que ma saison va prendre"

Le 12/07/2017 à 19:42Mis à jour Le 12/07/2017 à 19:44

WIMBLEDON - Sans être alarmiste, Andy Murray, éliminé mercredi en quart de finale par Sam Querrey, est incapable de dire quelle est la gravité de sa blessure ressentie depuis plusieurs jours à la hanche. Mais le Britannique est sûr d'une chose : s'il faut s'arrêter, il le fera sans chercher la petite bête.

"J'ai un problème à la hanche depuis longtemps. Cela m'a fait mal tout au long du tournoi. Mais j'ai fait de mon mieux, a tenu à souligner le double vainqueur londonien. J'ai tout donné et j'en suis fier. Je ne risquais pas d'aggraver ma blessure en continuant, donc j'ai insisté et essayé de trouver une solution, en vain."

" Si je dois prendre quelques semaines de repos, eh bien je le ferai"

Le Britannique a surtout raté le coche dans le deuxième set qu'il a perdu 6-4 face à l'Américain. En trois sets, l'autonomie de l'Ecossais aurait pu suffire. En cinq sets, c'était trop. "J'ai eu ma chance dans les trois premiers sets. Notamment dans le deuxième. Je mène 4-3 et je me fais prendre deux fois mon service. C'est une partie importante du match qui s'est jouée là. Sam a extrêmement bien servi en fin de match. Je ne pouvais pas faire grand chose."

Maintenant, Murray va se tourner vers la suite de sa saison avec une certaine appréhension. "J'ai eu les meilleurs avis que je pouvais avoir. Si je dois prendre quelques semaines de repos, eh bien je le ferai. Si je dois m'entraîner et faire de la rééducation, je le ferai. Je n'ai, pour l'instant, aucune idée de la tournure que ma saison va prendre. Avant Wimbledon, ce n'était que des solutions à court terme. Nous essayions avec mon équipe de trouver des solutions les plus adaptées pour que je puisse jouer. Je le ferai aussi pour la suite maintenant que le tournoi est terminé." Quitte à délaisser sa place de numéro un mondial dans les semaines à venir...

0
0