Marin Cilic tient sa deuxième finale majeure. Trois ans après sa folle cavalcade new yorkaise, qui lui avait permis d'entrer dans le cercle des vainqueurs en Grand Chelem, le Croate a validé son billet pour la finale de Wimbledon, vendredi. Il a dominé en quatre manches et près de trois heures Sam Querrey (6-7, 6-4, 7-6, 7-5) dans la première demi-finale. L'Américain, tombeur notamment de Jo-Wilfried Tsonga et Andy Murray, n'a pas démérité pour sa toute première apparition à ce stade de la compétition, mais à l'usure, Cilic l'a ramené à la raison.
Favori de ce duel inattendu, Marin Cilic est toutefois loin de s'être promené. Après un premier set où les serveurs ont fait la loi, ne concédant pas une seule balle de break, tout s'est décidé dans un jeu décisif tout aussi indécis. A 6-6, le jeu a dû être interrompu quelques minutes à cause d'un malaise dans le public. Cilic, alors au service, a-t-il été perturbé ? En tout cas, dans la foulée, il a commis une grosse faute en revers pour offrir sur un plateau une balle de set à Querrey dont ce dernier a immédiatement profité.
Wimbledon
Cilic - Querrey, la bataille des géants
13/07/2017 À 21:19

16 ans après Ivanisevic

Mais il en faudrait davantage pour perturber le vainqueur de l'US Open 2014. On le sent sûr de lui dans cette quinzaine et, même bousculé, comme ce fut le cas en quart de finale face à Gilles Müller, il ne se démonte pas. Cilic a d'abord recollé à une manche partout par le biais du premier break de la rencontre dans le septième jeu du deuxième set. Très solide sur son service, le Croate n'avait toujours pas offert de balle de break à son adversaire à l'issue des deux premiers actes.
Cette demi-finale a sans doute basculé au cours d'une troisième manche acharnée où, après un échange de break, les deux hommes se sont à nouveau expliqués au jeu décisif et cette fois, Cilic l'a pris par le bon bout pour s'imposer 7 points à 3. Dos au mur, Sam Querrey n'avait donc plus d'autre choix que d'aller chercher une quatrième victoire consécutive en cinq sets pour rallier la finale. L'Américain y a cru, puisqu'il a réussi le premier break du quatrième set, jusqu'à mener 4-2. Mais un superbe et ultime coup de collier de Cilic lui a permis de prendre deux fois le service de son adversaire, d'abord pour revenir à sa hauteur, puis pour s'offrir cette place en finale.
16 ans après un certain Goran Ivanisevic, Marin Cilic sera dimanche le deuxième joueur croate à disputer la finale de Wimbledon. Face à Roger Federer, il aurait bien tort de ne pas y croire. Il possède les armes et la confiance née à la fois de sa quinzaine et de son titre à l'US Open pour aborder ce rendez-vous capital avec la certitude de pouvoir y faire quelque chose...

Marin Cilic

Crédit: Getty Images

Wimbledon
Cilic passe enfin le cap des quarts
12/07/2017 À 15:41
Wimbledon
En quarts sans avoir perdu un set, Cilic a une bonne tête d'épouvantail
10/07/2017 À 14:47