Getty Images

John Isner bat Milos Raonic en 4 sets et se qualifie pour les demies de Wimbledon

Isner a gagné la bataille des serveurs

Le 11/07/2018 à 21:30Mis à jour Le 11/07/2018 à 22:06

WIMBLEDON - John Isner a battu Milos Raonic en quatre manches, mercredi en quart de finale : 6-7, 7-6, 6-4, 6-3. L'Américain participera à sa première demi-finale en Grand Chelem face à Kevin Anderson, qui a éliminé le tenant du titre et favori, Roger Federer, plus tôt dans l'après-midi.

Quelle saison 2018 pour John Isner ! Vainqueur à Miami au début du mois d'avril de son premier Masters 1000 en carrière, l'Américain s'est qualifié ce mercredi pour sa première demi-finale de Grand Chelem. Le 10e joueur mondial a en effet dominé en 4 sets et 2h42 (6-7, 7-6, 6-4, 6-3) le Canadien Milos Raonic, 32e à l'ATP. Dans ce duel de grands serveurs, John Isner a été le seul à breaker et s'est offert le droit de défier le Sud-Africain Kevin Anderson dans le dernier carré, vainqueur à la surprise générale de Roger Federer en 5 sets (2-6, 6-7, 7-5, 6-4, 13-11) plus tôt dans la journée.

Après l'exploit retentissant de Kevin Anderson contre le tenant du titre, le quart de finale entre Milos Raonic et John Isner a commencé dans une ambiance pour le moins feurtrée. Sonnés, les spectateurs du court numéro 1 avaient déserté les tribunes. Les quelques irréductibles ont ensuite assisté au duel de canonniers attendu : 56 aces sur l'ensemble du match, 31 pour Raonic et 25 pour Isner.

Isner plus efficace à la relance

Le spectacle proposé n'a pas vraiment aidé les témoins de l'empoignade à s'enflammer, il faut bien le dire. Les échanges ont été rares, les balles de break inexistantes dans les deux premiers sets. Plus offensif dans la manche inaugurale, Milos Raonic l'a logiquement emporté au terme du premier jeu décisif. Mais John Isner ne s'est pas résigné, loin de là. Il a commencé à mieux lire le service adverse, et surtout à être plus régulier au passing, ce qui lui a valu d'arracher le tiebreak de la deuxième manche.

Le rapport de force a alors totalement tourné en faveur de l'Américain qui s'est octroyé les premières balles de break du match à 2-2 dans le troisième set. Très efficace, il a converti sa première occasion, puis conservé son avantage jusqu'à virer en tête. Le quatrième set a connu un scénario similaire, Isner se permettant même de conclure sur le service adverse avec un passing de revers long de ligne. A 33 ans, John Isner s'offre donc sa première demi-finale de Grand-Chelem et il peut même rêver d'aller plus haut avec la chute inattendue de l'épouvantail de la partie haute du tableau, Roger Federer.

0
0