Serena Williams a manqué son rendez-vous avec l'histoire. Dix mois après un accouchement compliqué, l'Américaine est passée à côté de son 24e Grand Chelem. Mais elle a vécu une renaissance personnelle. Pourtant, l'Américaine, qui avait connu de graves problèmes de santé suite à son accouchement, s'est satisfaite de son sort. Pour elle, défaite ou non, cette finale a constitué un nouveau point de départ.
"C'est un tournoi extraordinaire pour moi, je suis tellement heureuse d'être allée si loin dans ce tournoi.C'est forcément décevant mais je ne peux pas être déçue après ce que j'ai réussi", a affirmé Williams, qui avait donné naissance à son premier enfant, une petite fille prénommée Olympia, en septembre 2017. Cicatrice de césarienne rouverte, caillots de sang découverts dans les poumons, hématome à l'abdomen... La Floridienne de presque 37 ans (le 26 septembre) avait failli y laisser sa peau et avait dû demeurer alitée pendant six semaines.
Tokyo 2020
Les Grands Chelems, mais pas seulement : les soeurs Williams sont aussi au pinacle de l'Olympe
13/04/2021 À 11:28
Je vais continuer à me battre
Très émue durant son discours face au public du Centre Court, l'Américaine "A toutes les mamans présentes aujourd'hui, j'ai joué pour vous ! J'ai essayé (de gagner) mais Angelique a vraiment très bien joué aujourd'hui, à en perdre la tête", a continué" l'ancienne N.1 mondiale qui aurait pu imiter l'Australienne Evonne Goolagong, dernière mère de famille titrée à Londres en 1980. Interrogée sur cette nouvelle étape de sa vie, l'Américaine a voulu rester dans la simplicité. "Je suis juste moi, c'est tout ce que je peux être".
Contrainte de renoncer à son huitième de finale face à Maria Sharapova lors du dernier Roland-Garros à cause d'un problème aux pectoraux, l'ancienne n°1 mondiale, qui n'a disputé que quatre tournois cette saison, n'a pas subi de problèmes physiques lors de son parcours londonien. Une excellente nouvelle après un retour sur les courts bien compliqués faute de condition physique. Tout indique que c'est à l'US Open qu'elle devrait monter en puissance. "J'ai le sentiment d'avancer dans la bonne direction et j'ai fait un pas de géant à Wimbledon. Cela ne fait que commencer. Je vais continuer à me battre".
https://i.eurosport.com/2018/07/14/2372854.jpg
Open d'Australie
Irrésistible Osaka
18/02/2021 À 05:11
Open d'Australie
Williams montre les muscles
16/02/2021 À 09:39