Getty Images

Serena Williams en finale après sa victoire sur Julia Görges (6-2, 6-4)

Serena plus proche que jamais de redevenir la reine

Le 12/07/2018 à 17:07Mis à jour Le 12/07/2018 à 19:00

WIMBLEDON - Serena Williams est (déjà) de retour en finale d'un Grand Chelem. L'Américaine a largement dominé l'Allemande Julia Görges en deux manches (6-2, 6-4) et 1h10 de jeu. Quelques semaines après ne pas avoir pu disputer son huitième de finale à Roland-Garros, l'ex numéro-un mondiale va affronter Angelique Kerber en finale pour un 24e titre en Grand Chelem, son 8e à Londres.

Serena Williams est bien au rendez-vous. L’Américaine s’est qualifiée ce jeudi après-midi pour sa 10e finale en carrière à Wimbledon en dominant aisément l’Allemande Julia Görges, 13e joueuse mondiale, en deux sets (6-2, 6-4) et 1h10 de jeu. Moins d’un an après avoir donné naissance à son premier enfant le 1er septembre 2017, elle affrontera ce samedi l’Allemande Angelique Kerber, 10e à la WTA, pour un remake de la finale de l’édition 2016, et tentera alors de décrocher son 8e titre sur le gazon anglais et son 24e en Grand Chelem.

De match en match, Serena Williams monte en régime. Après une performance de haute tenue contre Camila Giorgi en quarts de finale (3-6, 6-3, 6-4), l’Américaine n’a laissé aucune chance à Julia Görges qui goûtait pour la première fois de sa carrière à une demi-finale de Grand Chelem ce jeudi. Pas impressionnée par l’événement ni par sa prestigieuse adversaire, l’Allemande a offert une belle opposition en début de match. Elle a sauvé une balle de break d’entrée, puis s’est bien accrochée jusqu’à 3-2 dans le premier set.

Seulement 7 fautes directes pour Serena

Mais la puissance de l’Américaine, notamment dans la diagonale coup droit, a eu raison de Görges qui a pourtant frappé plus de coups gagnants que son adversaire (20 contre 16). Après son premier break, Serena Williams a semblé indébordable, surpuissante et surtout très vive dans ses déplacements, ce qui est nouveau depuis son retour à la compétition. Elle a enchaîné 7 jeux d’affilée (de 2-2 dans le premier set à 6-2, 3-0 dans le deuxième), mettant complètement son adversaire sous l’éteignoir.

Et malgré le sursaut d’orgueil et le debreak en fin de match de Julia Görges, l’Américaine a réagi dans la foulée, prenant le service adverse pour s’imposer. Redoutable de régularité (seulement 7 fautes directes sur le match), Serena Williams peut rêver à un premier titre depuis son retour à la compétition pour sa 30e finale de Grand Chelem. Elle fera d'ores et déjà son retour dans le Top 30 WTA, à la 28e place. Elle pourrait même revenir à la 20e place si elle domine Anglique Kerber en finale samedi.

0
0