Getty Images

Wimbledon - Pour Roger Federer, tous les voyants sont au vert

Pour Federer, tous les voyants sont au vert

Le 05/07/2018 à 00:02Mis à jour Le 05/07/2018 à 10:15

WIMBLEDON - Facilement qualifié pour le 3e tour, mercredi, Roger Federer a une nouvelle fois soigné ses statistiques personnelles et effectué une démonstration derrière son engagement. Il s'est aussi satisfait de ne pas avoir passé beaucoup de temps sur le court. Tous les voyants sont au vert pour le moment.

Pour Roger Federer tout va bien dans le meilleur des mondes. Plutôt inspiré pour ses deux premières sorties où il n'a laissé aucun set en cours de route face à deux costauds (Dusan Lajovic et Lukas Lacko), bien en jambes, bien dans sa tête, le Bâlois a retrouvé des sensations perdues depuis Melbourne dans tous les secteurs de son tennis.

C'est principalement au service que le Suisse a retrouvé des couleurs depuis le début du tournoi. Moteur de son jeu, son engagement vit une forme de plénitude qu'on n'attendait pas après les hauts et les bas vécus - à sa hauteur - depuis la finale de l'Open d'Australie remportée face à Marin Cilic. Plus fébrile derrière ses engagements depuis janvier, Federer a évidemment fait du Federer même sans jouer son meilleur tennis : il n'a perdu que trois rencontres depuis le début de la saison, récupéré la place de N°1 mondial à deux reprises, joué quatre finales (pour deux titres à Rotterdam et Stuttgart).

Un service stratosphérique

"J'ai très bien joué aujourd'hui, avec moins de nervosité que lors de mon premier match", a apprécié le maestro suisse de 36 ans après sa victoire en trois manches face à Lukas Lacko. "Je suis content de la façon dont je frappe la balle. J'ai su rester concentré sur mes jeux de service où j'ai été très bon. Et j'ai bien varié les coups avec du slice."

Face au Slovaque, le Suisse a marqué les esprits. Sur les treize jeux de service engagés lors des trois manches disputées, il en a remporté neuf sans concéder le moindre point et même envoyé une série de 35 points consécutifs entre le premier et le dernier acte (début à 4-3 lors du premier set, fin à 4-1 dans le 3e set).

Présente, sa première balle est passée à la vitesse supérieure par rapport au premier tour : 16 aces contre 8. Jamais en danger derrière son engagement, l'Helvète n'a pas concédé une seule balle de break depuis le début du tournoi. Des chiffres absolument impressionnants, même pour un Federer en forme. Pour viser un neuvième Wimbledon, il aura besoin de standards aussi élevés sur la durée.

" C'est toujours bien de ne pas dépenser trop d'énergie sur les premiers tours"

Une nouvelle fois vainqueur en trois manches, Federer en est désormais à 26 sets consécutifs remportés sur le gazon du All England Club, à huit longueurs de son record (34) établi entre le troisième tour de 2005 et la finale de 2006, qu'il avait remportée en quatre manches face à Rafael Nadal.

Toutes ces choses positives ne lui donnent pourtant pas envie de se projeter. C'est un Federer très terre-à-terre qui a pris la parole après sa victoire. "L'important est d'être heureux, de bien jouer, de prendre du plaisir. J'ai essayé de varier mon tennis au maximum. Je devrais ajuster mon jeu au prochain tour, contre un tout autre style de joueur."

Satisfait de se préserver d'heures supplémentaires, le n°2 mondial a dressé un bilan positif de son entame de tournoi où il n'a passé que 2h49 sur le court. "C'est toujours bien de ne pas dépenser trop d'énergie sur les premiers tours."

Roger Federer - Wimbledon 2018

Roger Federer - Wimbledon 2018Getty Images

Federer critique l'équipe de Suisse

Bonus track de la part du tenant du titre : un peu de football. Amoureux devant l'éternel de la Nati, le Bâlois n'a pas apprécié l'élimination de l'équipe de Suisse en huitième de finale de la Coupe du monde face à la Suède (1-0). Après un premier tour porteur d'espoir, la chute de la sélection est mal passée. "Je suis déçu par l’équipe de Suisse. J’en attendais plus. C'est une belle opportunité ratée. On a eu ce qu'on méritait", a glissé Federer. "C'est ça l'astuce avec les matches à élimination directe. Vous devez évoluer comme si c'était une finale. C'est onze joueurs en même temps. Cela ne peut pas être trois hommes, ou huit. Cela nécessite que tout le monde fasse la même chose au même moment."

Bien inspiré sur le sujet, le Suisse, vraiment déçu de cette sortie de route, a poursuivi. "C'est important de comprendre qu'il faut être à fond tous les jours. C'est tout au long de l'année,à chaque entraînement, à chaque match, pas seulement à la Coupe du monde lors des huitièmes de finale ou en quarts. Quand vous arrivez sur un terrain de football ou un court de tennis, que ce soit à l'entraînement, ou en match, vous devez toujours performer du mieux possible. Ce n'était pas quelque chose d'irréalisable dans une rencontre comme celle d'hier."

Concernant le thème - "comment aborder un match à élimination directe ?" - Federer s'est permis un petit conseil à ses homologues du football. "Ce que j'ai retenu des matches couperet tout au long de ma carrière, c'est qu'on ne peut pas se permettre de venir en état de léthargie."

Roger Federer / Wimbledon 2018
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0