Getty Images

Gauff sur son avenir : "Je suis encore une petite nouvelle au lycée, alors…"

Gauff sur son avenir : "Je suis encore une petite nouvelle au lycée, alors…"

Le 08/07/2019 à 19:27Mis à jour Le 09/07/2019 à 10:04

WIMBLEDON - C’était le hit de cette quinzaine londonienne. Coco Gauff, 15 ans, a ébloui Londres au point de devenir la coqueluche absolue de cette édition 2019. Malgré sa défaite en 8e de finale face à Simona Halep, lundi, l’Américaine est restée très positive. Logique après un tel tournoi. Même si ses plans professionnels ont été bouleversés…

Et vous, où étiez-vous à 15 ans ? Pendant que vous réfléchissez à la réponse, prenez du recul. Et posez-vous une autre question. Et vous, qu’aviez-vous accompli à 15 ans ? A part si vous faites partie d’une caste à part, pas grand-chose. Logique étant donné votre jeune âge. Mais de logique, il n’y en a pas eu dans le parcours de Coco Gauff lors de ce Wimbledon.

Comment imaginer rationnellement une gamine à peine entrée dans l’adolescence à la bataille sur le Center Court pour une place en quarts de finale ? C’est pourtant ce qu’a vécu ce lundi la jeune Américaine. Et même elle semble être dépassée par une telle folie. "C’est fou, a-t-elle avoué d’entrée lors de sa conférence de presse, possiblement l’une des plus longues de la quinzaine au vu du nombre de questions posées. Il y a quelques semaines, je perdais au deuxième tour des qualifs à Paris. Et là, je suis arrivée en deuxième semaine. Je suis super fière de moi et surtout impatiente de voir ce que je peux faire à l’US Open et dans les prochains tournois".

" Mon prochain objectif ? Gagner le prochain tournoi auquel je participe"

La plus jeune huitième de finaliste en Grand Chelem depuis Anna Kournikova en 1996 est aussi facile raquette en main que désarmante de sincérité derrière les micros. "Franchement, niveau programme, je ne sais pas quoi vous dire car ce n’était pas prévu que je sois là, a-t-elle expliqué. Mais mon prochain objectif est de gagner le prochain tournoi auquel je participe". 15 ans, faut-il le rappeler ?

A cet âge, on grandit plus vite qu’à l’accoutumée. Et ce Wimbledon ne dérogera pas à la règle : "J’ai tellement appris cette semaine, a-t-elle encore avoué. J’ai appris à jouer devant une foule immense, j’ai appris ce que c’est d’être sous la pression donc je suis vraiment reconnaissante de cette expérience".

Reconnaissante aussi du soutien reçu. Car la "Gauff Mania" a atteint des sommets surprenants, à l’image de ce 3e tour victoirieux face à Polona Hercog qui a réuni plus de téléspectateurs que le choc Nadal-Kyrgios. Oubliez le Big 3 ou Serena, la sensation de la semaine, c’était elle. "J’étais vraiment surprise car on n’attend pas ce genre de soutien quand on est à l’étranger, s’est-elle enthousiasmée. J’ai presque eu l’impression de jouer à New York".

Cori Gauff lors de sa victoire face à Polona Hercog

Millionnaire à la fin de l’année

Celle qui devrait être millionnaire à la fin de l’année, notamment grâce à des sponsors déjà au taquet, n’a cependant pas perdu de vue le plus important. Car être une prodige n’exonère pas de tout. À 15 ans, on parle d’habitude plus de baccalauréat que des lumières de l’US Open.

Alors qu’elle avait déjà expliqué vouloir poursuivre des études supérieures, cette quinzaine londonienne va-t-elle changer la donne ? "Oui, je vais sûrement les faire en ligne, a-t-elle expliqué. Je veux toujours aller à l’université, c’est presque une obligation de la part de mes parents. Mais, évidemment, je vais continuer à jouer en professionnel. Donc je vais vraiment compter sur les leçons en ligne".

Le tout avant de se reprendre : "Enfin, je suis encore une petite nouvelle au lycée donc je ne suis pas sûre d’avoir les idées totalement claires sur le sujet", a-t-elle souri. Et vous, où étiez-vous à 15 ans ?

Cori Gauff quitte le Centre Court... avant d'y revenir très vite ?
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0