Getty Images

Tout en maîtrise, Federer a mis fin aux espoirs de Pouille

Tout en maîtrise, Federer a mis fin aux espoirs de Pouille

Le 06/07/2019 à 19:52Mis à jour Le 06/07/2019 à 20:37

WIMBLEDON - Roger Federer était trop fort pour Lucas Pouille. Le Suisse a dominé le Français en trois manches samedi au 3e tour (7-5, 6-2, 7-6). Il affrontera l'Italien Matteo Berettini, tombeur de l'Argentin Diego Schwartzman en cinq manches, en 8e de finale.

Pas d'exploit pour Lucas Pouille. Le Français aura offert une belle bataille à Roger Federer mais le Suisse a logiquement fini par prendre le dessus (7-5, 6-2, 7-6) au terme d'une rencontre pleine de maitrise. La tête de série n°2, qui monte tout doucement en puissance dans ce Wimbledon 2019, retrouvera en huitièmes de finale l'Italien Matteo Berrettini, tombeur de Diego Schwartzman au bout du suspens (6-7,7-6, 4-6, 7-6, 6-3).

Le Tricolore risque de revoir en boucle dans sa tête cette fin de première manche. Car le destin de ce 3e tour s'est grandement joué sur la mise en jeu du Suisse, alors qu'il y avait 5-5. Pourtant, Roger Federer avait toutes les cartes en main en menant 40/0. Mais la tête de série n°2 a alors connu une saute de concentration étonnante et le Français en a de suite profité pour se procurer sa deuxième balle de break du set (après celle à 3-3).

Pouille n'a pas su concrétiser

Sauf que le Suisse s'est immédiatement repris pour la sauver avec autorité. Un symbole du manque d'efficacité du Tricolore dans ces situations (1/4). Plus jamais le Français n'a semblé en mesure de battre le Suisse. A peine quelques instants plus tard, Federer breakait Pouille sur sa première opportunité de break pour s'offrir la première manche. Une fin de manche cruelle et le début du récital.

Touché mentalement par ce set concédé, le Français a pris l'eau en début de deuxième manche, dépassé par la précision et la prise de balle très précoce d'un Suisse libéré et alors en pleine confiance. Mené 0-4, la tête de série n°27 aura au moins eu le mérite de ne rien lâcher, débreakant même une première fois le Suisse. Mais Federer était intouchable pour le Français, comme il l'aurait été pour beaucoup de joueurs, dans le deuxième set.

Pas de service, pas d'espoir pour Pouille

Le troisième set, lui, aura ressemblé comme deux gouttes d'eau au premier. Agressif en retour, offensif, surtout en coup droit, Pouille s'est régulièrement trouvé dans des situations intéressantes sur le service du Suisse. Mais ce dernier a toujours pu compter sur une première efficace pour s'en sortir. Tout le contraire d'un Français en panne complète de première balle (49%) et qui aura commis bien plus de fautes directes (28 contre 14). Contre Federer, c'est bien trop pour espérer un exploit. En attendant, le Suisse se qualifie pour les huitièmes de finale au terme de sa 98e victoire à Wimbledon, égalant au passage le record de Connors (98) à l'US Open. Il y retrouvera Matteo Berrettini.

L'Italien de 23 ans, vainqueur en juin sur gazon du tournoi de Stuttgart, a sorti ce samedi l'Argentin Diego Schwartzman au terme d'un marathon de 4h19 (6-7, 7-6, 4-6, 7-6, 6-3). Globalement malmené lors des trois premières manches, Berrettini aura à peu près tout fait tout seul dans cette rencontre. Bien aidé par un service performant (22 aces, 80% de points gagnés derrière la première), la tête de série n°17 aura multiplié les coups gagnants (75) comme les fautes directes (76). Et, malgré moins de points remportés que son adversaire (186 à 188), c'est bien l'Italien qui aura l'honneur d'affronter Federer pour son tout premier huitième de finale en Grand Chelem.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0