Voilà, c'est fini. Roger Federer ambitionnait de remporter un vingt-et-unième trophée de Grand Chelem dans ce tournoi de Wimbledon 2021, ce ne sera pas le cas. Son bourreau ? Hubert Hurkacz. La tête de série numéro quatorze a plié le match en trois sets secs (6-3, 7-6, 6-0). Comme en atteste le score, le finaliste sortant n'est jamais vraiment entré dans la partie et s'est fait éjecter de ce face à face au moment de perdre le tie-break dans la deuxième manche. "Je n'aurais probablement jamais pu imaginer battre Roger Federer de la sorte aujourd'hui", a expliqué le Polonais juste après que Federer soit rentré de façon express aux vestiaires, ovationné par le Central Court. Je souhaite vraiment le saluer car il est l'homme que j'ai toujours regardé quand j'étais plus jeune, un modèle dont je voulais m'inspirer." Hubert Hurkacz a beau tresser des éloges pour Roger Federer, c'était bien lui le meilleur aujourd'hui. Et de loin. Il affrontera Berrettini ou Auger-Aliassime en demi-finale.
Le film du match
Pourtant, rien ne semblait présager une aussi mauvaise journée pour l'octuple vainqueur du tournoi. Fort de son succès en trois sets contre Lorenzo Sonego en huitième de finale, le Suisse s'est présenté contre un homme qui venait de battre Daniil Medvedev en cinq manches. Fatigué, Hurkacz ? Pas vraiment, à en croire son début de match où il a assommé Federer grâce à un service très efficace (79% de première balle) et une puissance assez déconcertante (10 aces dans le match, soit deux fois plus que son adversaire du jour). Résultat ? Le Polonais est parvenu à remporter ses jeux de service sans trop souffrir et s'est concentré sur ceux mis en jeu par Federer. Bien lui en a pris, puisque son break à 3-2 lui a permis de prendre le large dans la première manche pour ne plus jamais lâcher son avance (6-3).
ATP Metz
Murray éliminé en quarts de finale par Hurkacz
IL Y A UNE HEURE

La bascule du tie-break du 2e set

Touché dans son orgueil, Federer a réagi en champion. Grâce à un premier break sur Hurkacz, il était devant avec trois jeux à rien. Mais en face, il y a de la ressource pendant que Federer a multiplié les fautes directes, notamment en coup droit. Le débreak n'a pas tardé à arriver et Hurkacz est revenu à 4-4 pour venir gêner le Suisse dans son regain de forme. Au courage, Federer est parvenu à s'offrir un jeu décisif mais il a patiné au moment de faire la différence. Un coup droit dans le filet à 2-2, une glissade juste avant de conclure d'une volée à 2-3 et voilà un mini-break d'avance pour Hurkacz. Solide, le Polonais ne s'est pas fait prier sur sa mise en jeu et a empoché le jeu décisif 7-4 grâce à un énième premier service surpuissant (7-6).

Roger Federer à Wimbledon

Crédit: Getty Images

Mené deux sets à rien, Federer a senti que le vent avait définitivement tourné. Dès lors, la légende du tennis a traversé la troisième manche comme un fantôme, le regard dans le vide à l'image de tout son staff qui semblait totalement désemparé devant leur champion qui hissait petit à petit le drapeau blanc. En face, Hubert Hurkacz n'a jamais douté pendant que Federer se faisait breaker deux fois de suite et réalisait sa trentième faute directe en seulement une heure et trente-neuf minutes de jeu... La fin de match s'est terminée en démonstration du Polonais qui a enchainé les coups gagnants pendant que Federer encaissait une bulle en guise d'au revoir (6-0). Serait-ce même un adieu ? Personne à Wimbledon n'ose l'imaginer...
ATP Metz
Pouille n'a pas fait le poids
HIER À 15:01
ATP Metz
Murray-Humbert dès le 1er tour : ça va commencer fort à Metz
19/09/2021 À 17:27