C'était la grande question du tirage au sort : aurions-nous éventuellement droit à un Federer-Djokovic dès les quarts de finale à Wimbledon ? La réponse est négative. Vendredi, le Suisse, tête de série numéro 6, a été placé dans la partie basse du tableau et ne pourrait donc croiser la route du numéro 1 mondial serbe qu’en finale, comme en 2019. Mais la route sera longue pour lui auparavant avec un défi intéressant d’entrée face à Adrian Mannarino. A noter aussi qu’Ugo Humbert aura le redoutable honneur de défier le revenant Nick Kyrgios dès le 1er tour.
Le tenant du titre a été plutôt bien servi. S'il devra se méfier du jeune Britannique Jack Draper (250e mondial à 19 ans), invité par l'organisation et quart-de-finaliste récent au Queen's après des victoires sur Jannik Sinner et Alexander Bublik, Novak Djokovic n'aura a priori pas trop de soucis à se faire en première semaine au All England Club. Certes, un éventuel 2e tour face à Kevin Anderson, grand serveur toujours dangereux sur gazon, pourrait l'attendre. Mais le Sud-Africain n'est plus que l'ombre du finaliste de l'édition 2018 qu'il a été (d'ailleurs sèchement battu alors par le Serbe). La perspective d'affronter Cristian Garin, spécialiste de la terre, en huitième de finale ne semble pas non plus insurmontable pour lui.
Wimbledon
Deux matches sous investigation pour d'éventuels paris suspects
14/07/2021 À 14:40

Di Pasquale : "Dans sa chasse au record, le plus dur commence pour Djokovic"

Federer cerné par les Français avant un éventuel quart contre Medvedev

La route pourrait donc s'élever vraiment seulement à partir des quarts pour le Djoker avec un éventuel enchaînement Rublev-Tsitsipas-Medvedev pour aller chercher son 20e titre du Grand Chelem. Mais il faudrait pour cela que les trois joueurs concernés soient à la hauteur de leur rang sur un gazon qu'ils n'ont pas encore apprivoisé. A moins que Roger Federer ne retrouve de sa superbe. Le Suisse, octuple champion à Wimbledon, pourrait défier Daniil Medvedev en quart de finale dans la partie basse du tableau. Mais ce serait déjà se projeter bien loin pour le Bâlois de 39 ans dont l'état de forme n'est pas vraiment connu après sa sortie dès le 2e tour à Halle voici quelques jours.
Federer aura d'ailleurs l'opportunité de se jauger d'entrée contre un Français, Adrian Mannarino. S'il n'a jamais perdu contre lui en 6 confrontations, le gaucher tricolore aime le gazon et a peut-être un coup à jouer. La première semaine du Suisse pourrait d'ailleurs être 100 % française avec des matches possibles face à Richard Gasquet et Lucas Pouille aux 2e et 3e tour. Mais pour ce faire, le Nordiste, en manque de confiance, devra passer d'entrée l'obstacle Cameron Norrie. C'est donc le gaucher britannique, finaliste au Queen's, qui semble tenir davantage la corde pour affronter éventuellement Federer au 3e tour. Le Suisse aura donc du pain sur la planche.

Federer et le déclin : "On saura à Wimbledon si le Suisse est 'récuparable' ou pas"

Humbert-Kyrgios et Murray-Basilashvili d'entrée

Les Bleus n'ont d'ailleurs pas été gâtés par le tirage dans leur ensemble. C'est surtout le cas d'Ugo Humbert : très en confiance après son titre à Halle, le Messin aura droit à un "remake" du 2e tour de l'Open d'Australie en février dernier contre Nick Kyrgios. L'Aussie, que l'on n'a plus vu sur un court depuis, manquera vraisemblablement de rythme, mais il fait partie des joueurs très dangereux sur la surface, grâce à son service et à sa main. Pour Jérémy Chardy, cela s'annonce aussi compliqué face à Aslan Karatsev, Jo-Wilfried Tsonga aura aussi fort à faire contre le jeune Mikael Ymer qui avait battu Gaël Monfils au 2e tour de Roland-Garros.
"La Monf", justement, débutera face au qualifié et 131e mondial australien Christopher O'Connell, tout sauf un cadeau pour le Français qui fait un blocage sur gazon et manque cruellement de confiance. Pour Benoît Paire, ce sera Diego Schwartzman d'entrée, et si l'Argentin n'est pas fan non plus de l'herbe, il faudra que l'Avignonnais soit très solide pour éventuellement créer la surprise. Gilles Simon tentera, lui, de briser sa série noire (8 défaites d'affilée au 1er tour) face à Dusan Lajovic.
Pierre-Hugues Herbert, Corentin Moutet ou encore Arthur Rinderknech auront des coups à jouer respectivement face à Pablo Andujar, Oscar Otte et Aljaz Bedene. A noter enfin que Rinderknech pourrait retrouver en cas de succès Andy Murray, double champion (2013 et 2016) invité par l'organisation au 2e tour, si ce dernier se défait d'abord de Nikoloz Basilashvili.

Pourquoi le jeu de Humbert fonctionne si bien sur gazon

Wimbledon
Di Pasquale : "Barty a tellement d'armes qu'elle a un tennis génial à voir jouer"
13/07/2021 À 15:07
Wimbledon
Djokovic : "Je me considère comme le meilleur, je suis plus complet que jamais"
11/07/2021 À 20:57