Costard-cravate sombre, veste et chaussures blanches, badge de membre du All England Club accroché à la veste, Roger Federer, fidèle à lui-même, a fait une apparition très classieuse ce dimanche à Wimbledon, où il a été invité par les organisateurs pour une cérémonie organisée à l'occasion du centenaire du stade, en amont du match d'ouverture sur le centre Court entre Heather Watson et Jule Niemeier.
Battu l'an dernier en quart de finale par Hubert Hurkacz, le Suisse, octuple vainqueur de Wimbledon, ne participe pas au tournoi cette année pour la première fois depuis 1997 (il avait remporté les juniors en 1998 et fait sa première apparition dans le simple messieurs en 1999). Quelques semaines après sa défaite contre Hurkacz, il a subi une nouvelle opération au genou et est absent des courts depuis.
Wimbledon
Deux matches sous investigation pour d'éventuels paris suspects
14/07/2021 À 14:40
Wimbledon me manque
On l'a donc revu ce dimanche sur le Centre Court à l'occasion d'une cérémonie émouvante qui a fait défiler un parterre de 23 anciens champions, de Stan Smith à Novak Djokovic en passant par Stefan Edberg, Margaret Court, Chris Evert, John McEnroe, Rod Laver, Björn Borg ou encore Billie Jean King. Une cérémonie lors de laquelle Federer a pris la parole en déclarant : "Wimbledon me manque. Je savais en quittant le court l'an dernier que l'année qui venait serait dure. J'espère pouvoir revenir une fois encore.. Je ne pensais pas que ça prendrait autant de temps pour revenir sur le circuit. Le genou n'a pas été tendre avec moi."
Cela fait 100 ans cette année que le mythique Centre Court de Wimbledon a été construit et que le tournoi a pris ses quartiers dans son enceinte actuelle de Church Road. De 1877 à 1922, il s'était déroulé à quelques encâblures de là, à Worple Road. Devant le succès grandissant de l'épreuve devenue de plus en plus populaire notamment grâce aux exploits de la Française Suzanne-Lenglen, les organisateurs ont pris la décision de s'installer sur un site plus grand.
Suzanne Lenglen, la divine idylle d'une championne et de son temps
Wimbledon
Di Pasquale : "Barty a tellement d'armes qu'elle a un tennis génial à voir jouer"
13/07/2021 À 15:07
Wimbledon
Djokovic : "Je me considère comme le meilleur, je suis plus complet que jamais"
11/07/2021 À 20:57