Il adore fait le spectacle, chaque année, du côté de Londres, et cette fois il a commencé dès son premier match. Avec une grosse frayeur en prime, tout de même. Face au modeste 219e mondial, dont c’était seulement le deuxième match en carrière en Grand Chelem, Nick Kyrgios a eu besoin de 5 sets, et de 3h05, pour passer au deuxième tour (3-6, 6-1, 7-5, 6-7, 7-5).
Il faut dire que la wild-card britannique Paul Jubb, devant un public logiquement acquis à sa cause, n’a pas démérité, consistant au service, mais aussi capable d’assurer le spectacle au filet, où il a remporté 21 de ses 31 montées. Après avoir surpris le fantasque australien au premier set, il a pris une gifle dans le deuxième acte avant de se retrouver logiquement mené 2 sets à 1, saoulé pas les coups gagnants de son adversaire (67 au total).
ATP Montreal
Kyrgios continue sa route, Ruud a rendez-vous avec Auger-Aliassime
IL Y A 11 HEURES

Trois balles de break écartées dans le 5e set, puis Kyrgios a fait la différence

Mais dans un quatrième acte irrespirable, où les deux hommes n’ont pas réussi à glaner la moindre balle de break, c’est finalement le joueur de 22 ans qui a fait craquer son aîné de 5 ans, en décrochant les quatre derniers points du tie-break pour s’offrir une cinquième manche, devant une foule en fusion sur le court numéro 3.
Après avoir écarté trois balles de break, Kyrgios a finalement pris le service de son adversaire sur sa première occasion, avant de profiter d’un dernier coup droit envoyé dans le couloir par Jubb pour lever les bras. Il rencontrera le Serbe Krajinovic ou le Tchèque Lehecka au second tour.
ATP Montreal
La tornade Kyrgios a encore frappé, Medvedev en a fait les frais
HIER À 21:02
ATP Montreal
Kyrgios, arroseur arrosé : Baez lui inflige un tweener-lob
10/08/2022 À 06:38