Allongée sur le gazon allemand, au bord des larmes. C'est avec une joie aussi profonde que sincère que Caroline Garcia a réagi à la dernière faute en longueur de Bianca Andreescu samedi, à Bad Homburg. Menée une manche à rien, breakée au milieu de la seconde manche, la Lyonnaise a un temps vu son huitième titre en carrière, le troisième sur gazon, lui échapper.
Suivez une année complète de sport et d'événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
Mais la 75e joueuse mondiale est allée chercher loin pour renverser la table dans cette rencontre. Et mettre fin à une attente de presque trois ans : le 16 juin 2019, après sa victoire déjà très disputée face à la Croate Donna Vekic (2-6, 7-6[4], 7-6[4]), elle était certainement loin d'imaginer qu'elle ne remporterait plus le moindre titre avant ce dimanche. Au moment de ce succès en Angleterre, la Tricolore était 28e mondiale. Dimanche, elle était presque 50 rangs plus bas.
WTA Toronto
"On peut tout espérer" : Caroline Garcia retrouve (enfin) de sa superbe
07/08/2022 À 21:57

Caroline Garcia s'effondre de joie après sa victoire à Bad Homburg

Crédit: Imago

Quand tu n'as pas de chance, que tout va dans le mauvais sens…
C'est dire les difficultés qu'elle a rencontrées entre temps, elle qui n'avait pas disputé la moindre finale depuis ce fameux titre. "Cela représente tellement pour moi. Quand vous remportez un titre, vous ne savez jamais quand sera le prochain, a-t-elle savouré à l'issue de la rencontre. Quand tu n'as pas de chance, que tout va dans le mauvais sens et que tu perds beaucoup de matches..." La joueuse de 28 ans n'avait d'ailleurs pas lancé sa saison sur gazon de la meilleure des manières, en sautant dès les huitièmes de finale à Nottingham puis Birmingham.
"Les derniers mois, les dernières années n'ont pas été hyper faciles avec peu de résultats, pas mal de pépins physiques donc tu doutes beaucoup", a avoué celle qui n'avait plus atteint le dernier carré d'un tournoi depuis le 5 mars dernier à Lyon. Garcia avait par ailleurs été gênée par une blessure à un pied qui l'avait éloignée des courts durant plusieurs semaines, entre son abandon à Miami le 22 mars, et son retour à Roland-Garros.

Serena à l'entraînement sur le central

Un bond de 20 places au classement WTA

Des moments difficiles dont la Tricolore s'est servie. "C'est ce qui fait qu'on se lève tous les matins en essayant de repousser ses limites, de progresser". Si sa progression se jugera à plus long terme, la dynamique est donc bonne. Et les limites effectivement repoussées, pour celle qui s'était déjà battue durant 2h48 face à Alizé Cornet en demi-finale vendredi, et qui a dû demander un temps mort médical ce samedi pour se faire manipuler l'épaule droite. "Je ne sais pas comment on a fait pour se battre autant sur chaque point", a-t-elle d'ailleurs lancé à son adversaire au moment de la remise du trophée.
Lundi, Garcia pointera au 55e rang du classement WTA, juste devant sa victime du jour, et au 36e rang à la Race. De quoi aborder sereinement le troisième Grand Chelem de la saison, qui débutera lundi contre Yuriko Miyazaki pour elle. "C'est un rendez-vous parfait avant Wimbledon", a reconnu celle qui disputait ce tournoi allemand pour la première fois. Après le calme plat, à elle de surfer sur la vague…
WTA Varsovie
Une finale impeccable et Garcia s'offre son 9e titre
31/07/2022 À 14:45
WTA Varsovie
Une semaine de rêve : Garcia balaye Paolini pour une place en finale
30/07/2022 À 11:46