AFP

WTA Masters Singapour - Du début à la fin, Wozniacki n’a rien lâché et a fait craquer Sharapova

Du début à la fin, Wozniacki n’a rien lâché et a fait craquer Sharapova

Le 21/10/2014 à 17:11Mis à jour Le 21/10/2014 à 23:52

Caroline Wozniacki a livré un match de haute volée pour venir à bout de Maria Sharapova ce mardi pour le premier match du groupe blanc (7-6, 6-7, 6-2) au Masters de Singapour. La Russe est apparue fébrile tandis que Wozniacki a livré une prestation convaincante durant 3h13' de jeu.

Caroline Wozniacki avait décroché le dernier billet pour le Masters de Singapour. Mais la vérité du court ne reflète pas la réalité du classement. La Danoise a donc joué sa chance à fond ce mardi contre Maria Sharapova et décroché une importante victoire sur la deuxième joueuse mondiale (7-6, 6-7, 6-2). Wozniacki ne s’est pas laissé intimider par Sharapova. Mieux, elle l’a fait trébucher alors que la gagnante du dernier Roland-Garros a semblé timorée.

Sharapova a, elle aussi, lutté jusqu'au bout

Sharapova a d’abord concédé un break à chaque début de set, puis elle s’est parfois précipitée à mauvais escient. Surtout, le service de la Russe était loin de son rendement habituel avec seulement 58% de premières balles et 9 double-fautes dans le seul premier set. Wozniacki en a profité et a offert une jolie bataille de fond de court. Elle a mené 3-0 dans le premier set, 5-3 dans le deuxième. Mais Sharapova a fait parler ses qualités mentales pour revenir à deux reprises dans un match où la tension et l’intensité étaient de mise. Cela n’a pas suffi dans la première manche contrairement à la deuxième qui s’est décidée au tie-break.

Déstabilisée par une décision arbitrale en sa défaveur, Wozniacki a lâché à la fin du deuxième set, donc, mais a repris la manche décisive sur les mêmes bases que les précédentes. Sauf que cette fois, à 5-2 en sa faveur, la joueuse de 24 ans a poursuivi ses efforts et converti sa première balle de match sur une nouvelle faute directe de Sharapova (76 au total).

Dans l'autre rencontre du même groupe blanc, la favorite Tchèque Petra, victorieuse à Wuhan et finaliste à Pékin, a elle été dominée par la Polonaise Agnieszka Radwanska après un match expéditif 6-2, 6-3.

0
0