Getty Images

Kristina Mladenovic s'incline contre Simona Halep en finale

A bout de forces, Mladenovic n'a pas tenu le choc

Le 13/05/2017 à 21:50Mis à jour Le 13/05/2017 à 22:48

WTA MADRID - Raté ! Kristina Mladenovic s'est inclinée en finale du tournoi de Madrid, ce samedi, face à Simona Halep. Tête de série N.3 et tenante du titre, la Roumaine s'est imposée en trois sets (7-5, 6-7, 6-2) face à la Française, visiblement éprouvée par sa semaine espagnole.

Kristina Mladenovic n'a pas tenu la distance. Battue en trois sets en finale du tournoi WTA de Madrid par Simona Halep (7-5, 6-7(5), 6-2), samedi en Espagne, au bout d'un véritable thriller, la N.1 française a manqué l'opportunité de remporter son premier tournoi en catégorie Premier Mandatory (l'équivalent des Masters 1000 chez les messieurs) et de complètement transformer son très bon début de saison 2017 (1 titre et 2 finales à son actif) en quelque chose d'encore plus exceptionnel.

Attendue en patronne de la Race, le classement sur les performances de l'année, la 17e joueuse mondiale n'a pas réussi à prendre le pouvoir de ce classement secondaire après 2h44 d'un combat inégal, parfois inconstant, mais bourré de bonne intentions tennistiques. Cette finale a été belle à voir.

Sans titre depuis juillet 2016

Cette défaite, cruelle par son scénario car Mladenovic a poussé sa rivale au troisième set, a constitué quelque chose de logique d'un point de vue gestion des événements. Plus capable de serrer le jeu quand il a fallu le faire, Halep s'est comportée en patronne malgré les hauts et bas qu'elle a connu sur le court Manolo Santana. Privée de sacre sur le circuit WTA depuis son succès au Canada le 25 juillet 2016, la 8e joueuse mondiale a conservé son titre madrilène avec la manière. Au moment de chercher des favorites pour le prochain Roland-Garros, la Roumaine a pointé sa raquette au meilleur des moments.

Inspirée dans le jeu, côté coup droit et revers, Mladenovic a payé cher un manque de continuité qui aurait dû la porter plus haut. Mieux entrée dans la finale que sa rivale, capable de mettre de l'engagement mais sans réellement faire mal, la Française a mené les débats d'entrée de jeu (2-0), avant d'être rattrapée (2-3), et de replacer un coup d'accélérateur qui aurait dû être définitif. Debreakée alors qu'elle a servi pour le match à 5-4, Mladenovic, qui a énormément varié son jeu et gêné son adversaire, n'a pas survécu à la perte de son engagement. Elle a perdu le set dans la foulée (7-5), puis concédé son engagement d'entrée de deuxième manche.

C'est au bord du précipice qu'on a pourtant vu qu'elle avait de la ressource. Profitant d'un passage à vide, et de la disparation des premières balles d'Halep (à 2-0), la Nordiste est allée chercher le debreak et le jeu décisif où elle a rapidement pris le dessus sur son adversaire. Ce tie-break aurait dû pousser "Kiki" vers le titre, mais c'est le physique qui a rapidement dit non. Touchée au dos lors de demie gagnée face à Svetlana Kuznetsova vendredi, Mladenovic, incapable de bien se mouvoir sur le court, a payé plein pot sa débauche d'énergie et rapidement perdu tous ses espoirs d'entrée de dernière manche en concédant le break à 1-1. C'est dommage, le tennis, les prises de risque et le culot ont été là. Il manque un petit rien du tout à la Française pour aller définitivement chercher les meilleures. Mais on y arrive.

0
0